Insolite

APRÈS « MIAM-MIAM », ÉDOUARD BAER REVIENT À NÎMES POUR LA CRÉATION DE SA NOUVELLE PIÈCE

C'est un secret de polichinelle maintenant. Depuis le 27 février, Édouard Baer, le trublion du théâtre français, l'homme au phrasé si particulier, capable de mener un monologue psychédélique des minutes durant, est en résidence au Théâtre de Nîmes pour la création de sa toute nouvelle pièce La France.

Deux ans après son passage pour la tournée de sa pièce délicieuse Miam Miam qui emmenait le public dans les coulisses d’un restaurant improvisé, au côté d'une folle troupe d’apprentis subitement placée sous la coupe enjouée d’un artisan-poète, ledit Édouard Baer, voilà que le comédien visiblement enchanté par la capitale gardoise, pose ses valises à Nîmes pour presque un mois, non pas de vacances, mais de travail. Et bien sûr, il n'est pas venu tout seul. Lionel Abelanski, Atmen Kelif, Leila Bekhti, Guilaine Londez, Alka Balbir, Vincent Lacoste, Christophe Meynet, Patrick Boshart et Jean-Philippe Heurteaut font partie de cette aventure théâtrale.

"Quel plaisir de revenir au Théâtre de Nîmes avec toute la troupe pour créer notre nouveau spectacle au contenu ultra secret à ce jour (pour nous aussi...)." Voilà tout ce que Édouard Baer peut dire sur son nouveau spectacle, qui n'en doutons pas ne manquera pas une occasion de nous faire rire, un point d'honneur du comédien.

Tout aventure a une fin. La résidence d’Édouard Baer se terminera à la mi-mars, après trois représentations jouées devant le public du Théâtre de Nîmes, le mercredi 14 mars 2012 à 19h, le jeudi 15 et le vendredi 16 à 20h. Tarifs de 11 à 32 €. www.theatredenimes.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité