Insolite

LES RADICALEMENT ANTI-CORRIDA À VERGÈZE : QUATRE PRÉSUMÉS « AGRESSEURS DE RODILHAN » CONTRÔLÉS PAR LES FORCES DE L’ORDRE

Photo DR/
Photo DR/

Samedi 31 mars 2012, le CRAC Europe, soutenu par l’association ALARM, la BAC de Marseille, le CLAM de Montpellier et la SPA ont entrepris une action d’un genre nouveau. Ce n'était pas une manifestation,  mais plutôt "une action citoyenne d’identification des agresseurs des 95 manifestants pacifistes qui avaient été lynchés lors de ce que l’on appelle « les événements du 8 octobre » à Rodilhan" comme l'explique Jean-Pierre Garrigues, vice-président du CRAC Europe, avant de préciser que "70 plaintes pour violence en réunion, attouchements sexuels, non assistance à personne en danger et incitation à la haine ont été déposées auprès du procureur de la république de Nîmes et que l’enquête est en cours."

Hier donc, dans les arènes municipales de Vergèze, alors que les aficionados appréciés le spectacle (150 en tout sous contrôle d'huissier), trois personnes -- deux membres du Comité radicalement anti-corrida CRAC Europe, délégation alésienne, et un psychologue spécialiste de l'enfance -- ont pu se faufiler avec l'autorisation des gendarmes, 30 minutes durant dans les gradins, "accompagnés d'un huissier de justice", d'après une source militaire. Le but de l'opération ? Tenter de retrouver quelques-uns des auteurs des coups portés à l'encontre des "manifestants pacifiques du 8 octobre 2011."

D'après le vice-président du CRAC Europe, "les forces de gendarmerie ont pu identifier quatre (présumés, Ndlr) agresseurs de Rodilhan. Nous renouvellerons très prochainement cette opération" promet Jean-Pierre Garrigues.

L'enquête concernant l'affaire du 8 octobre est toujours en cours.

 

Articles similaires

Un commentaire

  1. Nous espérons que les juges écouteront attentivement et surtout la fin de cette video, filmée lors d’une conférence de presse des initiateurs de la provocation l’an dernier à Rhodilhan…

    http://bregaorthez.blogspot.fr/

    Leur but, franchement proclamé : provoquer les aficionados pour qu’un incident permette à la justice de faire jouer la notion de « trouble à l’ordre public »!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité