A la uneNîmes Olympique

NÎMES OLYMPIQUE : Un excellent match nul des crocos face à l’OM (2-2)

Koné égalise sur pénalty

Ce soir, au stade des Costières, le Nîmes Olympique a su associer l’art et la manière. Les crocos qui jouaient, à 19h30, leur cinquième et dernier match de préparation face à l’Olympique de Marseille, ont prouvé aux spectateurs qu’il faudra compter sur eux cette année. Le bilan des cinq matchs amicaux conforte ce sentiment : quatre victoires pour un match nul.

En ce début de match, sous un ciel bleu et une température supportable, les deux équipes s’observent. Nîmes fait plus que jeu égal avec le club de Ligue 1. Il faut attendre la 12ème minute pour voir Bénezet se créer une première occasion. Bien lancé sur son couloir droit, le feu follet nîmois se présente seul face au portier marseillais mais pousse son ballon trop loin. Première grosse occasion pour les Nîmois. L’OM frissonne. A la 20ème minute, Nîmes fait trembler les Marseillais. Koné, bien placé au point de pénalty, reprend de la tête un centre venu de la gauche. Bracigliano, le gardien de l’OM, est battu mais le ballon frôle la transversale. Côté marseillais, on respire. Pas pour longtemps… Benezet, toujours lui, en très grande forme ce soir, met la fièvre à la défense olympienne. Il lance Koné qui part seul à la limite du hors-jeu. Seulement, l’avant centre nîmois prend le temps de regarder le juge de touche pour s’assurer qu’il n’est pas hors-jeu - de précieuses secondes de perdues - et se fait rattraper in extremis à l’entrée de la surface. Les Nîmois ne relâchent pas la pression. Dans la surface marseillaise, Benezet s’offre un slalom entre les défenseurs mais sa frappe, trop écrasée, finit dans les bras de Bracigliano. A la 42ème minute, Dalmat s’engouffre dans la surface adverse, dribble un puis deux joueurs mais le portier marseillais, bien sorti, vient contrer sa frappe. Et les marseillais dans tout ça ? Ils gèrent. Comme une équipe italienne, ils ne rompent pas et réussissent même le coup parfait à la 45ème minute. Sur l’une de ses seules attaques, Raspentino délivre un centre millimétré pour la tête de Gignac qui s’applique à bien placer le ballon. Le portier nîmois Merville ne peut rien faire. L’arbitre siffle la mi-temps. 1-0 pour l’OM. Le hold-up parfait.

Les stars de l'OM, ici André-Pierre Gignac, ont tremblé face aux nîmois

Malgré ce but encaissé juste avant la mi-temps, les Nîmois repartent sur de bonnes bases. A la 50ème minute, le défenseur marseillais Rod Fanni fait une main involontaire dans sa surface. Un pénalty, un peu sévère, est sifflé en faveur des Nîmois. Koné s’en charge et trompe Bracigliano sur sa droite. 1-1. Quatre minutes plus tard, Benezet enflamme le stade des Costières en reprenant parfaitement de la tête un centre de Haguy. 2-1. En dix minutes à peine, les crocos ont repris le match à leur compte. Dans les gradins, le public chante : « Et ils sont où, et ils sont où, et ils sont où les marseillais ? » Pas vraiment sur le terrain en ce début de seconde période.  L’équipe d’Élie Baup est à côté de ses pompes. Elle souffre physiquement, manque de précision, commet des fautes techniques. La seule possibilité de revenir au score semble être de marquer sur un coup de pied arrêté. C’est ce qui se passe à la 72ème minute. Benoit Cheyrou, sur coup franc, trouve la tête de Leyti N’Diaye qui saute plus haut que tout le monde et trompe le portier nîmois. La fin du match est surtout l’occasion pour les deux entraîneurs de faire tourner leurs effectifs. Le match se termine sur un score nul. Ce soir, l’OM, qui certes est encore en pleine préparation et qui ne reprendra que le 12 août prochain à Reims, s’en sort vraiment bien. De son côté, Nîmes confirme son excellente performance à Toulouse (victoire 1-0). De quoi donner quelques idées pour le premier match de la saison à Auxerre vendredi prochain…

Réactions :

Victor Zvunka (entraîneur du Nîmes Olympique) : « Je suis très satisfait de la performance de l’équipe. On aurait pu gagner. C’était un match agréable qui nous a permis de montrer au public que l’équipe commence à prendre forme. On va continuer à travailler cette semaine pour essayer d’aligner la meilleure équipe possible vendredi à Auxerre. »

Après le match, Elie Baup, le nouvel entraîneur de l'OM, est très sollicité

Elie Baup (entraîneur de l'OM) : « On continue de travailler. Ce match permet à l’équipe de mesurer tout le travail qui reste à accomplir. On n’a pas pris beaucoup de risques aujourd’hui. Je suis content qu’André-Pierre Gignac ait marqué ce but. C’est bien pour la confiance ».

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité