BeaucaireL'Agenda

VALLABRÈGUES : La grande fête de la vannerie se poursuit aujourd’hui. Courez-y !

Fête de la vannerie à vallabrègues. (Photo d'illustration : Tony Duret / Objectif Gard)

 

S’il fallait encore convaincre de l’engouement que provoque la fête de la vannerie, on donnerait juste un chiffre. L’an dernier, plus de 10 000 personnes sont venues assister à cette fête hors du temps. Cette année, pour cette 23eme édition, les chiffres ne sont pas encore tombés. Mais, à n’en pas douter, ils devraient être encore très bons. Si Vallabrègues a ce don pour déplacer les foules, il y a plusieurs raisons à cela. Le décor de carte postale qu’offre ce petit village gardois, le seul à être situé en terre provençale, sur les rives du Rhône. Ses ruelles magiques de beauté. Et son histoire, son passé. C’est au XVeme siècle que Louis XI décide de faire de la commune un haut lieu de la vannerie. Trois siècles plus tard, presque un habitant sur trois de Vallabrègues est vannier. Aujourd’hui, cette tradition s’est perdue. Uniquement dans les faits, pas dans les cœurs.

Car, ce samedi, les rues de la commune gardoise sont noires de monde au moment du défilé traditionnel. Habillés en costumes d’époque, des dizaines de courageux – la chaleur est étouffante – marchent en mémoire de leurs ancêtres qui faisaient de même quand ils rentraient de Camargue, terre plus riche en osier en hiver. Les coupeurs d’osiers ont défilé dans les rues de Vallabrègues, suivis d’attelages, de groupes musicaux. Pour apporter une touche d’originalité à cette manifestation, les habitants de la commune ont accroché des paniers aux façades de leurs maisons.

Plus loin, pour trois euros, les visiteurs pénètrent dans un petit « village des vanniers et de l’artisanat d’art » qui leur permet de découvrir les productions de 80 exposants venus de toute la France et d’Europe. Certains professionnels proposent même d’apprendre les techniques de tressage de l’osier. Comme quoi, à Vallabrègues, la vannerie a encore de beaux jours devant elle.

Le programme de ce dimanche :

10h30 : Messe en provençal dans les arènes du village

13h : Grand Aïoli traditionnel

15h : Pièce de théâtre en provençal

16h : Conférence de Bernard Bertrand sur « La vannerie sauvage »

19h : Mise en bouche par Cocktail de Nuit

20h : Confit de canard landais

22h-2h : Grand bal de clôture avec l’orchestre Cocktail de Nuit et ses danseuses.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité