A la uneNîmes Olympique

GFC AJACCIO – NÎMES OLYMPIQUE : 2-3. Au mental !

Christophe Rivenq sur le plateau de Bonsoir le Gard Photo : Objectif Gard

Celle-là, les crocos sont allés la chercher. Par deux fois, la bande à Poulain a été menée. Par deux fois, elle est revenue à la marque avant de prendre le dessus. Un score logique et mérité au vu de la prestation nîmoise. Au classement, Nîmes est sixième, à quatre points du troisième Caen tenu en échec ce soir. Avec cette victoire, le club gardois reste dans le haut de tableau et ne s’interdit plus rien pour la fin de saison.

Tous les éléments étaient réunis pour un match piège. Une équipe qui a cruellement besoin de points, un entraîneur adverse sur la sellette qui cherche à sauver sa tête, un public sur les nerfs après quatre défaites consécutives de son équipe. C’est dans ce climat que Nîmes donne le coup d’envoi. Sur le terrain, la nervosité corse s’exprime par une agressivité des joueurs de Cavalli dans l’entame de match. Les crocos, eux, essaient de produire du jeu et ça paie. Ce sont eux qui se créent une occasion en or, dès la 6eme minute, par Ogounbiyi qui profite d’un mauvais renvoi de la défense corse pour se retrouver seul face à M’Bolhi, le gardien adversaire. Mais le tir du milieu béninois, non cadré, frôle le montant. Enorme occasion. Enorme regret aussi quand on voit qu’un quart d’heure plus tard, alors que les crocos maitrisaient leur sujet, Youssouf Touré prend le dessus sur la défense nîmoise puis sur Merville qu’il trompe d’une frappe croisée, à ras de terre. 1-0. Sur sa première action, Ajaccio marque. Un réalisme qui fait défaut aux crocos. Et quand le réalisme y est, c’est le sort qui s’en mêle. A la 29eme, Nouri sert idéalement Vincent Gragnic dont la frappe vient faire trembler la barre transversale adverse. Quand ça ne veut pas…

Et puis, quelques minutes plus tard, le même duo Nouri-Gragnic remet le couvert. Mais cette fois, la barre va être bonne fille. A la 35eme, Riad Nouri trouve Gragnic à l’entrée de la surface. Le meilleur buteur nîmois entre dans la surface et frappe en force. Le ballon heurte la barre et finit sa course au fond des filets. 1-1.

Avec deux nouvelles réalisations ce soir, Vincent Gragnic devient le 4ème meilleur buteur de Ligue 2

La deuxième période reprend sur ce score de parité qui laisse tous les espoirs aux crocos. Seulement, l’arbitre va en décider autrement. A la 67eme minute, Saïd Ennjimi siffle un pied levé de Pierre Bouby à l’entrée de sa surface de réparation. Sans hésiter, l’arbitre accorde un penalty extrêmement sévère. Sans commentaires et pourtant ça en mériterait... Harry Novillo ne se fait pas prier et prend Cyrille Merville à contre pied. 2-1.

S’il y a une leçon à tirer ce soir, c’est qu’il y a une justice dans le football. Les nîmois vont encaisser le coup et se remettre au travail. Patiemment, ils continuent à pratiquer leur football. Et, en deux petites minutes, ils vont renverser la vapeur et remettre de la logique dans une rencontre qui en manquait. C’est d’abord Gragnic qui va couper de la tête, au premier poteau, un centre parfait de Benezet (78’). 2-2. Puis sur une action quasiment similaire, c’est Gragnic qui déborde et qui trouve la tête de Nouri. L’avant-centre nîmois, chanceux, voit son ballon taper contre la jambe de M’Bolhi, puis sur le poteau avant de rentrer (80’). 2-3. Au terme d’un scénario incroyable, les nîmois ont prouvé qu’en plus du talent, ils ont aussi le mental. Beaucoup d’ingrédients d’une grande équipe.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Publicité
Publicité
Publicité

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité