A la uneNîmes Olympique

LE MANS – NÎMES OLYMPIQUE : 0-3. Une bonne chose de faite !

Avec cette large victoire au Mans (0-3), les nîmois s’autorisent à continuer de croire en leur rêve de montée. Une victoire logique et assez facile chez un adversaire qui va de plus en plus mal et qui prend la place de premier reléguable. Les crocos, eux, conservent leur sixième place et se retrouvent à quatre points du troisième Guingamp qui détrône les caennais après les avoir battu sur leur pelouse (1-0).

Ce soir, les manceaux de Denis Zanko n’y étaient pas. Ils sont passés à côté de leur match. Dès la première minute, Nîmes se procure une énorme occasion par Nouri qui se retrouve seul face à Janot, le gardien du Mans, après un bon une-deux avec Ogounbiyi. Malheureusement, l’attaquant nîmois perd son tête à tête face à l’ancien portier stéphanois. Sur son banc, Victor Zvunka commence son échauffement en sautant dans tous les sens. Après les muscles, c’est la voix qu’il travaille en replaçant ses joueurs, en hurlant après les petites erreurs. A lui seul, le coach nîmois fait souvent plus de bruit que les 13 000 spectateurs du MMArena qui, on le comprend, s’endorment un peu devant la prestation de leur équipe. C’est Nîmes qui fait le jeu et Fanchone n’est pas loin d’ouvrir la marque après un bon déboulé sur son aile gauche mais Janot veille au grain (7’). La délivrance, méritée, viendra d’un autre défenseur : Aurélien Boche. Sur un coup-franc de Bouby, bien prolongé de la tête par Koné, le défenseur se retrouve complètement seul aux six mètres et pousse le ballon dans le but (19’). 0-1. Quelle bonne idée pour Boche d’inscrire son premier but de la saison ce soir ! La suite de cette première période sera pour les nîmois qui tenteront d’aggraver la marque sans y parvenir. Les manceaux rentrent aux vestiaires sous les sifflets de leur public. Drôle d’ambiance.

La deuxième mi-temps repart sous de meilleures auspices pour les rouges et jaunes même si les tentatives mancelles sont loin d’inquiéter Cyrille Merville. Un coup-franc d’Omrani, à l’entrée de la surface, lobe à la fois le mur nîmois et la barre transversale du gardien nîmois (48’). Quelques corners redonnent un peu d’espoir aux supporters mais la défense gardoise parvient à se dégager. Et puis, alors que Le Mans semblait sortir la tête de l’eau peu à peu, Nouri assomme les manceaux d’un pointu, croisé, intelligent, après une bonne remise de Koné dans la course de l’attaquant (68’). 0-2. Nîmes tient sa victoire. Le troisième but de Koné n’a plus beaucoup d’importance pour les 13 000 spectateurs même si, côté nîmois, il permet d'améliorer le goal-average. A la 80eme, Benezet fait la différence sur son côté et centre en retrait du gauche pour un intérieur de pied instantané de Koné. 0-3. Ca n’a pas été le match le plus compliqué pour les nîmois. Mais ils ne sont ni tombés dans un piège ni dans la facilité. Il reste maintenant à confirmer cette victoire face au Havre, aux Costières, le…1er avril prochain. Pas de mauvaise blague !

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité