Actualité générale.ActualitésPersonnalités.Société

ALÈS Le Festival itinérances « sur la route » avec Walter Salles

Walter Selles avec Antoine Leclerc devant le public du Cratère. Photo DR/RM

Depuis le temps qu'Alès l'attendait, le suivait, le désirait même dans son festival, Walter Salles est enfin sur scène, devant son public ce dimanche au Cratère.

Celui qui vit à 10.000 kilomètres de là, au Brésil est venu pour trois jours à Alès avec au programme au moins deux films "itinéraires"(Carnets de voyage, 2004 et Sur la route,2012), des souvenirs, un court métrage et une Master-Class lundi. Le bonheur pour Antoine Leclerc, le délégué général du Festival, d'autant qu'Edouard Waintrop, critique, programmateur et délégué général de La Quinzaine des Réalisateurs était lui aussi dans la salle. "Nous nous connaissons bien" explique Walter Salles, qui parle couramment le français pour avoir vécu très jeune entre la France et les Etats-Unis, "Edouard Waintrop était sur le tournage de Carnets de Voyage, ce qui n'est jamais simple pour un réalisateur. Nous avons appris à nous apprécier". Visiblement très heureux face au public alésien venu pour son film "Sur la route" adapté du roman, de Kérouac, Walter Salles commente son émotion d'avoir pu tourner ce film, possibilité qu'il attribue au succès des "Carnets de voyage". "Ce film met en scène des êtres qui sont plus que des  personnages pour moi. J'ai lu ce roman de Kérouac alors que nos vivions les pires années de la dictature au Brésil. Pour moi ces jeunes qui cherchaient la liberté sous toutes ses formes, c'est précisément ce qui nous était refusé dans les années 70 au Brésil. Je n'ai jamais pensé que je les retrouverais un jour." Avant la projection Antoine Leclerc va souligner encore une fois combien la présence de Walter Salles avec ce film est emblématique. Emblématique de ce Festival qui porte le titre d'Itinérances, certes, mais aussi de tous les précédents. Et de rappeler qu'en 2009 "Une famille brésilienne" avait pu être projetée en avant première au festival. On reverra d'ailleurs "Central do Brasil" et "Terre Lointaine", les films qui avaient permis de tisser les liens alésiens avec Walter Salles ainsi que des court métrages. Si "Carnets de voyage" qui narre le périple "initiatique" à moto à travers l'Amérique Latine de celui qui deviendra le "Che" sera projeté lundi (20h45 au Cratère). Walter Salles, lui, à choisi de mettre en avant lors de son passage un autre réalisateur et un autre "road movie" avec  "Le fanfaron".

R.M

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité