Insolite

SAINT-JEAN DU PIN « Le Jardin et l’Art ou l’Art du Jardin », un marché pluvieux mais heureux !

Les 22 familles de l'AMAP Panier Pininque ont réuni sur la place des Mares à Saint-Jean du Pin près de 40 exposants. Photo DR/S.Ma
Les 22 familles de l'AMAP Le Panier Pininque ont réuni sur la place des Mares à Saint-Jean du Pin près de 40 exposants. Photo DR/S.Ma

Créée en septembre 2012 par une vingtaine de familles de consomm'acteurs de Saint-Jean du Pin, l'Amap (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne) Le Panier Pininque a organisé ce samedi 6 avril sa première manifestation nommée : Première journée de printemps, « Le Jardin et l’Art ou l’Art du Jardin ». Une quarantaine d'exposants, pépiniéristes spécialisés, producteurs, artisans, apiculteurs, sculpteurs, céramistes, potiers, vanniers etc, ont bravé le froid et la pluie pour informer les visiteurs sur ce que la nature peut nous donner de meilleur. "Ce n'est pas qu'un marché de ventes. Il y a un réel échange entre les artisans, producteurs et les gens qui viennent les voir. C'est primordial pour leur donner envie peut-être de consommer autrement" explique Evelyne Bouacid, la présidente de l'Amap.

Zoom sur le lombricompostage

Nicole Berna et ses vers dévoreurs de déchets organiques. Photo DR/S.Ma

Parmi les 40 exposants, Nicole Berna, exploitante agricole venue du Vaucluse accompagné de ses vers de terre. De fidèles compagnons qui l'aident à prôner les mérites du lombricompostage. Il s'agit-là d'un processus naturel qui transforme, grâce à l'action de vers de terre, les déchets ménagers biodégradables en un engrais 100% organique. "Il va venir le jour où nous devrons payer le ramassage de nos ordures au poids. Les vers sont une alternative à cette problématique" précise-t-elle. Et ils sont efficaces. Grâce aux vers Eisénia, le poids des déchets ménagers peut être réduit de 30%. Quant à la qualité du compost, "elle est bien meilleure que celle d'un compost végétal puisque les déchets organiques sont remplis de vitamines. De plus, en traversant le tube digestif du ver, la matière s'enrichit d'une flore microbienne très active qu favorise la fabrication de phytohormones indispensables à la germination, à l'enracinement et à la croissance des plantes." Il vous suffit de placer les vers dans des bacs dédiés au lombricompostage que l'on peut trouver dans le commerce et le tour est joué. Bon à savoir si vous ne souhaitez pas aller à la pêche aux vers de terre, vous pouvez aussi les acheter : 15€ les 250gr, 25€ les 500gr et 50€ le kilo.

S.Ma

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité