A la unePolitiquePolitique.

1ER MAI. Les principales mobilisations dans le Gard

"De l'argent, il y en a dans les poches du patronat, dans les coffres des possédants, dans les banques ou dans les paradis fiscaux". A deux jours, de la fête du travail du 1er mai, qui donne chaque année l'occasion aux travailleurs de faire un point sur leur condition et revendications, le mot d'ordre des principales organisations syndicales du Gard est limpide : la justice sociale. Cette même justice, évoquée il y a tout juste un an, par le candidat Hollande, aujourd'hui président.

Un président au plus bas dans les sondages : au moins d'avril la côte de popularité du chef de l'état a encore chuté de 6 points par rapport à mars, ne comptant plus que 25% de satisfaits. Si bien qu'aujourd'hui 78% des Français se disent "favorables" à un gouvernement d'union nationale et donc un remaniement, selon un sondage Ifop pour le JDD.

La crise n'est certainement pas étrangère à cette dégringolade sondagière. Le gouvernement, qui poursuit sa lutte contre les déficits publics pour rentrer dans les clous de Bruxelles, doit trouver 6 milliards d'euros de recettes supplémentaires pour 2014 ! Le pouvoir d'achat des Français n'a donc aucune raison de s'améliorer. Du moins, pas pour l'instant.

1700 euros pour le salaire minimum 

Les syndicats CGT, FSU et Solidaires du Gard appellent le gouvernement Hollande a prendre des mesures concrètes en faveur des salariés. Ces 25 millions de Français qui produisent chaque année le PIB de l'hexagone, la richesse nationale. Pour les syndicats, "l'argent des paradis fiscaux, des banques" ne sert aujourd'hui pas "à l'investissement productif" et "manque en fin de mois aux salariés".

En ce 1 er mai, les militants gardois désirent que le salaire minimum d'embauche pour un jeune sans dîplome soit porté à 1700 euros ! "C'est à partir de ce salaire minimum que nous reconstruirons partout les grilles salariales", explique la CGT. En outre, les syndicalistes veulent que les banques "soient contraintes à diriger l'argent vers l'investissement productif créateur d'emploi". "Nous exigeons aussi que des mesures immédiates soient prises pour arrêter de brader nos outils de production, mais au contraire, pour développer notre appareil productif et permettre une reconquête industrielle".

Internationalistes, la CGT, FSU et Solidaires appellent à ce que "partout dans le monde" soit créé un "salaire minimum pour empêcher le dumping social généralisé" et une protection sociale "en Chine, au Bangladesh, en Amérique". "Salariés, dans le monde nos intérêts sont en communs". Karl Marx, philosophe et économiste révolutionnaire, disait : "prolétaires de tous les pays unissez-vous". Rendez-vous donc le 1er mai pour voir l'ampleur des mobilisations.

 Les principaux rendez-vous dans le Gard : 

Nîmes : Rassemblement à 10h Place des Carmes 

Alès : Rassemblement à 10h30 devant la mairie d'Alès

Bagnols-sur-Céze : Rassemblement à 10h devant la poste 

Beaucaire : Rassemblement à 10h30 devant la mairie 

Vauvert : Rassemblement à 11h devant l'U.L

Le Vigan : Rassemblement à 10h30 devant la Mairie 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

6 réactions sur “1ER MAI. Les principales mobilisations dans le Gard”

  1. Rectificatif : le rassemblement du 1er mai n’est pas prévu devant la sous-préfecture, mais bien devant la mairie d’Alès. merci de bien vouloir rectifier

    1. a l’époque nous nous rassemblions devant la préfecture et les sous préfectures…symboles de l’état, responsable de la politique en cours…les organisateurs semblent prendre parti en dédouanant ceux qu’ils ont soutenu.

  2. Un gouvernement d’union nationale au service des mêmes intérêts, à quoi bon ?

    Les salariés, chomeurs, précaires ont raison de se battre pour améliorer leurs conditions de travail et de vie en revendiquant une autre politique mais pas contre les PME-PMI qui sont aussi pressées par les grands groupes industrialo-financiers.
    Nous pouvons effectivement changer les choses en sortant de cette UE et de cet euro pour retrouver notre liberté d’action et construire l’Europe des peuples et des Nations dans le cadre de coopérations mutuellement avantageuses.
    Attendre le changement en Chine, au Bangladesh ou en Amérique est un leurre. Commençons par nous mêmes.
    Le rassemblement de tous les Français est aujourd’hui vital.

    1. comment un membre du FN comme vous Mr Jacob peut il donner des leçons aux syndicats ouvriers , révisez votre histoire; les fondateurs du FN ont toujours combattus les syndicats ,vous êtes des imposteurs

      Le Front national est créé le 5 octobre 1972. Lors du deuxième congrès de l’organisation Ordre nouveau des 10 et 11 juin, il a été décidé, à la suite d’un vote, de participer aux élections législatives de 1973 au sein d’une structure plus large, nommée « Front national ». Le 5 octobre 1972 est réellement créé le « Front national pour l’unité française », communément appelé « Front national ». Jean-Marie Le Pen en devient le premier président. Les cadres du parti s’organisent autour de François Brigneau (ancien collaborateur et milicien), de Roger Holeindre, de Pierre Bousquet (ancien Rottenführer de la division SS Charlemagne) et de Jean-Pierre Stirbois qui forment le bureau national du FN. L’emblème du parti est une flamme tricolore stylisée, inspirée de celle du MSI parti fasciste italien

  3. pietro,

    le FN-RBM est aujourd’hui composé de Chevènementistes, Gaullistes, communistes et de nombreux syndicalistes.
    C’est « une certaine idée de la France » qui nous réunit.
    Parlez nous du pacte germano-soviètique, de Mitterrand décoré de la francisque, adulé par Mélenchon
    L’histoire n’est pas un long fleuve tranquille.
    Les salarié(e)s ont besoin aujourd’hui d’un mouvement qui porte l’alternative au pouvoir, pour sortir de l’austérité, du chomage, de la précarité…votre responsabilité dans la situation actuelle est…historique !

    1. M. Jacob vous oubliez la principale composante du FN les nostalgiques de Vichy et de l’ordre de la francisque de Pétain ,les adorateurs des thèses nazies et racistes de tout poil ,vous oubliez tous les déçus de l »UMP qui vous ont rejoins .Dans tous les sondages ces composantes de droites disent que vous devez vous allier avec l’UMP et vous préparez déjà des accords pour les municipales .
      Maintenant je vous concède que certains électeurs de gauche se sont perdus dans vos discours attrape tout ,mais ne rêvez pas trop ,aucun mouvement identique au votre n’ai jamais parvenu au pouvoir seul et quand il a accédé à des responsabilités c’est en s’accoquinant avec la droite et ils ne sont jamais maintenus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité