A la uneActualité générale.ActualitésEconomieEnvironnement

RIVE 2013 Un salon de l’auto à deux vitesses : L’écologie d’abord puis la politique

La Peugeot 3008 100% électrique OpeNeR Bosch présentée en avant-première mondiale à Alès. Photo DR/S.Ma

Voilà une initiative qui ne manque pas de carburant, permettez l'expression. Les Rencontres Internationales des Voitures Écologiques (RIVE) ont démarré ce mercredi 3 juillet sur les chapeaux de roues au Pôle Mécanique d'Alès en présence d'Albert II de Monaco, très impliqué dans la lutte pour la protection de l'environnement. Entouré de ses gardes du corps, le Prince a donc une nouvelle fois foulé les pistes alésiennes -- sa première venue remonte à 2010 -- pour découvrir ce qui se fait de mieux en terme de véhicules écologiques, qu'ils soient électriques, Hybrides, GPL ou encore GNV ( énergie produite à partir de déchets).

Le Prince Albert II de Monaco a découvert aux côté de Max Roustan la nouvelle Toyota électrique, l'I-Road. Photo DR/S.Ma
Le Prince Albert II de Monaco a découvert aux côté de Max Roustan la nouvelle Toyota électrique, l'I-Road. Photo DR/S.Ma

Un peu d'air frais dans une atmosphère morose. Il ne s'agit pas là que du gris du ciel mais surtout du contexte peu réjouissant du marché automobile. Les ventes chutent emportant avec elles, la production. La suite, on la connaît. Mais dans ce tableau peu glorieux, Marc Teyssier d’Orfeuil, co-fondateur des RIVE, glisse une touche d'optimisme. "J'ai la conviction que la voiture écologique permettra d'apporter une bouffée d'air frais dans ce secteur automobile." Il en veut pour preuve les progressions en terme de ventes faites par la marque Toyota grâce à sa Yaris Hybride. "Aujourd'hui, une Yaris sur trois est vendue en Hybride" souligne Pascal Ruch, le PDG de Toyota-France qui à l'occasion de ces RIVE en a profité pour présenter en avant-première nationale, la I-Road. Comprenez un biplace à trois roues au look très futuriste, 100% électrique. Dans le détail le I-Road est équipé d’une batterie lithium-ion alimentant deux moteurs électriques de 2 kW montés dans les deux roues avant, avec une autonomie de plus de 50 kilomètres. Idéal pour rouler en ville. D'ailleurs Grenoble a mis la main dessus pour lancer son opération, en partenariat avec EDF, de véhicules d'auto-partage à l'image des Autolib' parisienne.

Des initiatives pour rendre les villes propres, ces mêmes villes qui aujourd'hui encore sont polluées par les véhicules thermiques et ses rejets de particules nocives pour la santé, voilà le doux rêve de Marc Teyssier d'Orfeuil. Et pour qu'il devienne un jour réalité, le pilote des RIVE ne manquera pas d'interpeller les politiques à la veille des municipales 2014, le "teaming" est parfait. "Il est urgent que l'on se réveille et que l'on agisse. Je m'étonne encore du silence des décisionnaires politiques sur la mixité énergétique et l'existence des alternatives aux véhicules thermiques. C'est incompréhensible. Nous allons interpeller les maires sur une charte de voitures écologiques."  Tout au long de ces Rencontres (elles s'achèveront demain), à l'occasion de diverses conférences, les nombreux maires, sénateurs, députés et même représentants de cabinet ministériel, pourront découvrir un large panel de solutions pour faire entrer la voiture écologique sur l'autoroute du succès et ainsi nettoyer les villes de la pollution.

L'avant-première mondiale : Peugeot 3008 100% électrique OpeNeR Bosch

La Peugeot 3008 100% électrique OpeNeR Bosch présentée en avant-première mondiale à Alès. Photo DR/S.Ma
La Peugeot 3008 100% électrique OpeNeR Bosch présentée en avant-première mondiale à Alès. Photo DR/S.Ma

C'est une première mondiale. Bosch et PSA Peugeot-Citroën ont présenté pour la première fois la 3008 100% électrique OpEneR (Optimal Energy Consumption and Recovery). Le concept est simple, il s'agit d'augmenter l'autonomie des véhicules hybrides et électriques par un système de gestion optimisée de l'énergie par le roulage libre, soit par la récupération d'énergie au freinage. Fallait y penser, Franck Cazenave, directeur innovation, Robert Bosch France l'a présenté ce mercredi.

Mooville, le véhicule électrique destiné à la livraison urbaine

Muses a créé la Mooville, un véhicule de livraison urbain 100% électrique. Photo DR/S.Ma
Muses a créé la Mooville, un véhicule de livraison urbain 100% électrique. Photo DR/S.Ma

Autre invention et pas des moindres. Sur le paddock du Pôle Mécanique d'Alès, un petit camion attire l’œil, le Mooville. La société Muses installée en Ile-de-France a créé ce nouveau concept de véhicules de livraison urbains 100% électrique. "C'est un fait en ville, l'activité de livraison est très présente. Les exigences des municipalités en terme de pollution étant de plus en plus restrictives, nous avons alors imaginé ce véhicule à mobilité douce avec un volume de chargement allant de 2 à 8 m3 à destination des entreprises, précise Patrick Souhait, directeur général de Muses. Pour l'heure, nous ne sommes qu'au début de notre histoire, une dizaine de véhicules ont été fabriqués. Mais très prochainement nous serons en mesure d'en produire plus grâce à la création d'une usine dans les Vosges." Alors bien sûr, si le directeur général de Muses a fait le déplacement jusqu'à Alès, c'est pour faire connaître son véhicule, mais pas que... "Nous voulons aussi faire savoir aux communautés de communes qu'ils peuvent se permettre une nouvelle réglementation concernant la circulation des véhicules livraisons puisqu'il existe des alternatives. La mobilité douce doit être privilégiée."

L'écologie ne peut se faire sans l'intervention des politiques...

En images...

S.Ma

 

Publicité
Publicité
Publicité

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité