EconomieEconomie.

SAINT-HIPPOLYTE Nouvelles sources d’inquiétudes chez Jallatte

Le 28 février dernier, les salariés de Jallatte en grève  s'étaient rendus jusqu'à la mairie de St Hippolyte du Fort où une délégation avait été reçue. Photo DR/RM
Le 28 février dernier, les salariés de Jallatte en grève. Photo DR/RM

Après la  victoire en demi-teinte pour les salariés de l’entreprise Jallatte (production de chaussures de sécurité) installée à Saint-Hippolyte-du-Fort obtenue après de longues négociations avec la direction en mars dernier (voir notre article), c'est cette fois une question d'approvisionnement qui fait renaitre l'inquiétude en cette fin d'été, les syndicats craignant une situation de cessation de paiement.

Selon Christian Dubois délégué syndical  CGT  du site interrogé par Alexandre Mendel : "Le site tunisien qui nous fournissait les tiges, que nous montons ici, est en dépôt de bilan. Notre seule source d’approvisionnement pour fabriquer nos produits est l’Albanie. Or, les Albanais ne fournissent que de quoi confectionner 4000 paires par semaines... Nos besoins sont de 12000 !" Les salariés se sont donc une nouvelle fois invités à la réunion de direction lors de la venue des propriétaires italiens du groupe ce mercredi 21 août. L'intersyndicale craint la remise en question des accords de mars alors que la direction évoque un délai d'un mois pour trouver de nouveaux partenaires.

Etiquette

1 commentaire sur “SAINT-HIPPOLYTE Nouvelles sources d’inquiétudes chez Jallatte”

  1. pas possible de RAPATRIER la production de tiges ?
    Faudrait voir de se bouger un peu.
    Le Rassemblement Bleu Marine est la seule alternative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité