A la uneActualité générale.ActualitésPolémique.PolitiquePolitique.

RÉFORME DES RETRAITES. Les Nîmois inquiets et avides de « justice sociale »

Photo d'illustration. D.R/
Photo d'illustration. D.R/

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault reçoit aujourd'hui les partenaires sociaux pour évoquer l'explosive question de la réforme des retraites. Attablés à la terrasse d'un café ou accoudés au comptoir d'un commerce, les Nîmois s'inquiètent des pistes envisagées. 

Les débats s'annoncent passionnés. Tout aussi passionnés que ceux de 2010 où des millions de personnes étaient sorties dans la rue pour dénoncer une réforme des retraites "injuste". Depuis ce matin, le chef du gouvernement, Jean-Marc Ayrault, reçoit les syndicats de salariés et de patrons afin d'évoquer cette explosive question. Hier soir sur France 2, le Premier ministre a tenté de déminer le terrain en jouant la carte de l'apaisement  : " On pas touchera pas à l'âge légal de départ à la retraite (…) La réforme sera juste". Et de mettre une nouvelle fois en avant le dialogue social, histoire de ne pas froisser les organisations syndicales (FSU, CGT, FO, Solidaires) qui ont déjà appelé à manifester le 10 septembre.

A Nîmes comme ailleurs la question inquiète. Selon un récent sondage IFOP pour l'Humanité, 83% des Français se préoccupent des mesures qui vont être prises sous l'ère Hollande. "C'est normal qu'on s'inquiète. Et pas seulement pour nous, mais aussi pour nos enfants et nos petits enfants ! Ils veulent nous faire un système à l'américaine", vilipende Amor, retraité. Pour beaucoup de Gardois, la réforme semble vidée de tout principe de justice sociale. "C'est vrai qu'il faut faire une réforme. Ils disent que beaucoup de personnes nées après la guerre vont bientôt arriver à la retraite. Mais c'est encore nous, les salariés qui allons trinquer ! C'est ça la justice sociale de François Hollande ?!", s'indigne Lucie, 35 ans, conseillère de vente dans une parfumerie.

Les pistes du gouvernement 

Pour l'instant, aucune mesure n'a été officiellement arrêtée. Seulement quelques pistes : l'allongement de la durée de cotisation qui est aujourd'hui de 41,5 annuités et l'augmentation de la CSG. La revalorisation d'un point de cette taxe permettrait de rapporter 11 milliards d'euros ! Plutôt alléchant...  "Il faut trouver autre chose ! Il y en a marre des impôts ! Si ils croient qu'après ça, je vais aller consommer, ils se trompent ", fait remarquer Paul, 45ans, informaticien.

Directement concerné par la réforme, Marc, 56 ans tient un tabac-presse dans la périphérie nîmoise. "Je suis un peu résigné… La seule chose que j'espère c'est qu'on ne nous tapera pas trop dessus. Je me vois mal à 70 ans être derrière mon comptoir. Mais bon… Notre profession a encore la chance d'avoir quelques avantages", ajoute le commerçant. "Si réforme il y a, il faudrait déjà que les politiques commencent à s'occuper des régimes spéciaux. Et de leur système aussi ! Pour moi, c'est ça la vrai justice sociale", conclut Annick, à la retraite dans quelques mois.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgar.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

2 réactions sur “RÉFORME DES RETRAITES. Les Nîmois inquiets et avides de « justice sociale »”

  1. Voici la réforme de Gauche qui s’annonce – celle de droite y ayant été amplement contestée en son temps pour la dernière en 2010- Citoyens nous sommes dans la ratière ….piégés et sans demi mesure : soyez rassurés nous n’allons pas beaucoup changer les choses …..
    ceux qui ont du boulot vont payer comme d’habitude et ne seront pas mieux lotis au moment de leur retraite –
    ceux qui n’ont pas de boulot certes ils paieront mais dans de biens moindres proportions … et avec, quoiqu’il en soit au bout du compte, la certitude d’y obtenir un minimum retraite car de toute façon nous en serons toutes et tous réduits à devoir apprendre à survivre à un niveau dit de pauvreté ….. alors que tu bosses ou pas le résultat sera le même …. il suffit juste de se le mettre en tête donc de s’y préparer psychologiquement ….
    du coup, chaque matin en partant bosser il nous faut y trouver une grande motivation (préparer sa retraite…) sans être certains que le soir en rentrant on puisse y tirer les bonnes satisfactions d’une journée bien accomplie car, c’est pas gagné … surtout dans un monde du travail où il n’est fait référence qu’à de la compétitivité (l’humain ça ne vaut plus grand chose sauf pour le faire consommer) vie au travail génératrice de précarité si peu enrichissante et qui nous rend malades : soyons courageux ! bonne continuation …. car, à droite ou à gauche c’est pareil, le FN ne changera rien non plus … ben zut alors vers qui devons nous aller pour avancer il serait temps de s’y mettre à retrouver nos repères ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité