A la uneCultureFéria de Nîmes.

FERIA DE NÎMES La prévention routière au coeur de toutes les attentions

Photo DR/S.Ma
Opération de sensibilisation sur les conduites addictives ce jeudi à Nîmes en présence de Julie Bouaziz, sous-préfète, Marianne Crépin, conseillère municipale et Gil Andreau, directeur départemental de la Sécurité Publique. Photo DR/S.Ma

Pas de répression, seulement de la prévention. Ce jeudi 12 septembre, en fin de journée, une opération de sensibilisation sur les conduites addictives et notamment l’alcool a été menée devant le Stade des Costières à Nîmes en présence des policiers de la Direction Départementale de la Sécurité Publique, de la Police municipale, de la Sécurité Routière, de la Prévention Routière ainsi que de deux policiers espagnols à Nîmes dans le cadre du projet Commissariat européen. Tout ce petit monde a gentiment stoppé les automobilistes qui circulaient le long de l'avenue de la Bouvine pour leur délivrer le fameux message de prévention, bien ancré dans le contexte de la Feria : "Celui qui conduit, c'est celui qui ne boit pas."

"La mutualisation des compétences, c'est la meilleur manière d'agir pour obtenir un résultat" s'est satisfait Gil Andreau, directeur départemental de la Sécurité Routière. Le point de "contrôle préventif" n'a pas été choisi au hasard, car sur le parking du Stade des Costières, la ville de Nîmes, représentée ce jour par Marianne Crépin, déléguée à l'hygiène et à la sécurité routière, a installé son espace santé repos. "Ici, il ne s'agit pas de mettre des procès verbaux. Lorsque les personnes reviendront de la Feria par le biais des navettes (gratuites), ils pourront se diriger vers ce stand géré par des policiers municipaux et des membres de l'association prévention routière, pour boire de l'eau ou un café, se reposer et s'ils le souhaitent et c'est conseillé, se soumettre à un test de dépistage" explique la conseillère municipale. Il n'y a aucune obligation, mais c'est le meilleur moyen de savoir si on est en état de conduire avant d'être confronté aux gendarmes et motocyclistes CRS "qui encerclent la ville", promesse de la directrice de cabinet du préfet du Gard, Julie Bouaziz. (Objectifgard.com se rendra dès ce jeudi soir sur un contrôle routier, où là, la répression prime sur la prévention.)

L'an passé lors de la Feria des Vendanges, sur 550 dépistages, 336 dépassaient le taux légal autorisé. 340 dépistages que 1 250, lors de la Feria de Pentecôte en 2013.

Pour rappel, dans le Gard, près d'un accident mortel sur deux est lié à la consommation d'alcool et/ou de produits stupéfiants.

S.Ma

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité