A la uneEcologie.Economie

FAIT DU JOUR Geneviève ou le jardinage collectif à Saint-Dionisy

Hier, Geneviève a fait visiter sa parcelle de jardin collectif
Hier, Geneviève a fait visiter sa parcelle de jardin collectif

Le jardin de Geneviève, c’est son bonheur. « Mais j’ai quand même d’autres plaisirs ! », plaisante-t-elle. Chaque jour, cette saint-dionisyenne de 73 ans se rend dans le jardin partagé de Saint-Dionisy où elle entretient, sur une parcelle de 110m2 située à la sortie du village, ses carottes, betteraves, tomates, radis, poireaux… Contre 70 euros à l’année, Geneviève partage ce jardin collectif avec d’autres habitants de sa commune depuis près de deux ans : « Ce jardin, il me rappelle mon enfance et le jardin de mes parents où j’allais chercher des fruits et légumes », se souvient-elle avant de reprendre : « Et puis, j’avais envie de jardiner parce qu’on mange tellement mal ! Non seulement les légumes d’aujourd’hui n’ont plus de goût mais en plus ils sont extrêmement chers », s’indigne la septuagénaire. Alors, ce jardin bio, c’est sa parade pour mieux manger.

Ces jardins collectifs se développent de plus en plus dans notre département depuis 2009 et la mise en place par le conseil Général d’un dispositif d’accompagnement. Hier, dans le cadre du plan d’Action Départemental de Développement de l’Agriculture Biologique Gardoise, ils étaient au centre de tous les débats lors d’une journée d’échanges qui s’est tenue à Saint-Dionisy. Le conseiller général du canton de Quissac, délégué à l’agriculture, Lionel Jean, y voit un formidable outil : « C'est un retour en arrière en quelque sorte. On y produit des fruits et légumes autrement. Mais surtout, c’est convivial. C’est un moment de partage avec ses voisins ». Lors de cette journée organisée par les CIVAM (Centre d’initiatives pour valoriser l’agriculture et le milieu rural), le rôle des jardins collectifs dans la vie sociale des communes a été évoqué ainsi que les expériences réussies au Vigan, à Lodève ou à Roquemaure.

Mais s’il y en a une qui est déjà convaincue des bienfaits des jardins collectifs, c’est Geneviève : « Vous n’avez qu’à goûter mes salades ! Elles sont excellentes ! »

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité