A la une

NOËL. Georgette, 78 ans, fidèle à la tradition du houx

D.R/C.M
D.R/C.M

Elle ne manquerait ce rendez-vous pour rien au monde ! Deux semaines avant Noël, Gorgette, 78 ans, se poste dans l'écusson nîmois pour vendre le fruit de sa cueillette : du houx. A un euro les quelques branches, ses bouquets sont partis comme des petits pains ! "Je fais cela depuis des années. Ça me permet de gagner quatre sous", explique cette maman de huit enfants qui n'a "jamais travaillé".

Son visage, rayonnant de gentillesse et de bonté, fait aussi entrevoir quelques signes de tristesse, comme si la vie n'avait pas toujours été tendre avec elle. Alors, c'est acharnée que cette Marguerittoise se faufile dans la garrigue gardoise à la recherche de baies rouges et d'épineuses feuilles vertes qui lui laissent toujours quelques égratignures sur ses mains hâlées.

Présente depuis des années à Nîmes, Georgette s'est faite sa clientèle. Une clientèle qui lui reste fidèle, malgré la concurrence qui peut être rude. Le houx, Georgette ne connait pas vraiment sa signification. Ce végétal, symbole de persévérance et de protection. Selon la légende, c'est un buisson de houx qui permit à Josef et Marie de se cacher pour éviter la colère du roi Hérode, déterminé à éliminer le roi des juifs…. Un dénommé Jésus.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité