A la uneActualité générale.ActualitésMunicipales 2014.Personnalités.PolitiqueSociété

NÎMES 2014. 100 personnes réunies à Saint-Césaire pour la première réunion publique de JP. Fournier

Ce soir à la salle Mascard, Saint Césaire. D.R/C.M
Ce soir à la salle Mascard, Saint Césaire. D.R/C.M

C'est de l'enthousiasme, pour ne pas dire un brin d'excitation, qui se lisait ce soir sur le visage de l'actuel maire UMP de Nîmes et candidat pour un troisième mandat. Face à une centaine de personnes, c'est dans le quartier excentré de Saint-Césaire que Jean-Paul Fournier a choisi de tenir sa toute première réunion publique, se mettant ainsi à découvert des attaques potentielles de ses administrés.

D.R/C.M
D.R/C.M

Après quelques mots rapides relatifs à la gestion de son équipe depuis plus de dix ans, le premier magistrat a appelé tour à tour ses adjoints à s'exprimer. C'est d'abord, Yvan Lachaud, l'adjoint aux finances qui a pris la parole. Le pilier UDI de la liste d'union "passionnément nîmois" qui use d'un langage plus polissé à l'endroit du maire-candidat a défendu le bilan de l'équipe sortante en insistant sur la "diminution de la dette de la ville de 90 millions d'euros".

Richard Tibérino, porte-flingue de Jean-Paul Fournier, a dégainé sur son domaine de prédilection, la sécurité, en expliquant le bienfait des caméras de vidéosurveillance - dont neuf installées à Saint-Césaire - qui ont été d'une aide précieuse à la police. Franck Proust, premier adjoint, s'est focalisé quant à lui sur l'économie et les différentes zones mises en place pour attirer les entreprises.

Vient ensuite le moment tant attendu des questions… Pas d'invectives frontales. Juste quelques suggestions pour le quartier. Visiblement proche du maire, le premier intervenant suggère : "pourquoi ne pas étendre la voie verte jusqu'à Saint-Césaire en utilisant l'ancien chemin de fer ?". Un autre s'interroge sur les moyens mis en oeuvre pour "lutter contre les constructions illicites". Enfin, une commerçante a pointé "le manque d'animations" qui impacte son chiffre d'affaires… Jean-Paul Fournier était-il en terrain conquis pour son premier rendez-vous face aux Nîmois ? Dans tous les cas, ces réunions restent un moyen de se faire entendre… Prochaine rencontre publique : le mercredi 19 février au théâtre Liger où la liste UMP/UDI sera dévoilée.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

 

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

10 réactions sur “NÎMES 2014. 100 personnes réunies à Saint-Césaire pour la première réunion publique de JP. Fournier”

  1. 100 personnes, c’est très peu pour le maire sortant et tout son état-major.
    De plus, cette réunion avait été largement annoncée par tracts et relayée par les réseaux sociaux.
    En plus, on reconnaît sur la photo de nombreuses personnes qui ne sont pas du quartier, mais qui sont venues en renfort pour faire nombre.
    Cela ne trompe personne.

    1. Est-ce que ces militants qui remplissent la salle, toujours les mêmes, qui suivent de réunion en réunion, Fournier et Lachaud, ne sont-ils pas gaver d’entendre toujours les mêmes rengaines ?

  2. L’UMP a inventé le speed-dating électoral. Pour les promoteurs de cette opération à destination de la jeunesse, c’est une première nationale. Comme on peut le constater sur la photo l’opération est une grande réussite car le plus jeune a soixante ans, encore un petit effort monsieur Fournier pour un lifting efficace. [:oD

    1. le rendez-vous était pour le soir même pas pour toute la campagne. Ces jeunes ne vivent pas à saint césaire c’est tout

  3. On voit très bien, au fond de la salle, la « claque » de Lachaud : un groupe de jeunes très BCBG, qui n’écoutent pas les discours mais qui, à la fin, applaudissent à tout rompre.
    Ils sont partout où Lachaud intervient, dans tous les villages de l’Agglo.
    A croire qu’ils ont loué un minibus le temps de la campagne électorale.
    ceci dit, effectivement, 100 personnes en comptant les fidèles de la « claque », c’est vraiment très peu. Ca sent le roussi pour Fournier.
    Et ce pauvre Lachaud qui n’aura plus aucun poste … Il a vraiment misé sur le mauvais cheval …

  4. Que les adversaires de fournier aillent dans les quartiers et on pourra comparer. Pour l’heure, seule le meeting au costière pourra servir de comparaison car en quelques jours ils vont tous y aller..

    1. Cher Dagobert, que la jeunesse ait déserté st Césaire à le transformer en ghetto pour cheveux blancs rend votre argumentation risible ainsi que votre amour sans nuance pour une politique de la ville qui dilue sa dette « grâce » à la Métropole, le retour de bâton risque d’être violent.

  5. Jean-Paul Boré va depuis longtemps dans les quartiers et y retourne encore aujourd’hui. Dernièrement à Valdegour, la salle ne pouvait contenir la foule compacte venue l’écouter et échanger. 100 personnes à St Césaire pour un maire sortant, c’est un camouflet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité