A la uneActualité générale.Actualités

FAIT DU JOUR. Les amazones de la moto débarquent à Nîmes

D.R/
D.R/

Militantes et passionnées, près de 400 motardes ont pour projet d'organiser une virée sur leur bolide le 9 mars à Nîmes, à l'occasion de la Journée internationale des droits de la femme. 

Les cheveux dans le vent, les motardes du Languedoc-Roussillon vont converger le 9 mars à 14h au stade des costières de Nîmes. Une idée plutôt décoiffante, à l'initiative de la jeune association de Toutes en moto, pour célébrer la Journée internationale des droits de la femme, instituée par les Nations Unies en 1977.

Motos, scooters et autres 125cm3… Tout est permis. Mais cette année, pas question de se priver d'une petite virée en ville. "L'année dernière à Montpellier, on nous a interdit de rouler ! Il y a des motophobes là-bas… Mais comme dans le Gard, le dialogue est ouvert avec la préfecture nous avons la possibilité de réaliser un parcours", explique Patrick De Jonghe, coordinateur adjoint de la Fédération Française des Mortads en Colère. Cette dernière sera par ailleurs en charge d'escorter ses dames dans leur balade… Une balade qui débute dès 15h du stade des costières avant de faire un petit détour par le centre-ville pour s'achever au pôle moto, en face du marché Gard. "Un village composé de différentes créatrices attendront les visiteurs au pôle moto", fait savoir Florence Wimmer.

Capture d’écran 2014-02-17 à 16.50.38Amazones. Plus de 400 amazones du deux roues devraient participer à l'évènement, selon les organisateurs. "OVS (On Va Sortir) et facebook sont inondés de messages. Il faut dire que certaines Héraultaises sont assez frustrées de ne pas avoir pu rouler à Montpellier", assure Patrick De Jonghe.

Différentes animations se tiendront autour de la ballade féministe, en partenariat avec l'association Femmes Solidaires afin de sensibiliser le public aux droits des femmes. "Ce type de manifestation s'organise dans 13 villes en France et une ville au Maroc. Notre objectif est de mettre à l'honneur les femmes. Des femmes actives inscrites dans le monde contemporain", poursuit l'organisatrice. Invitée de marque cette année à Nîmes : la directrice de cabinet du préfet du Gard, Julie Bouaziz.

"Depuis les années 80, la pratique de la moto s'est considérablement démocratisée. C'est d'abord beaucoup moins cher et cela a donné   la possibilité aux femmes d'avoir une moto", constate Patrick De Jonghe. Reste à savoir si le dicton "femme au volant, mort au tournant", s'applique aussi dans le monde des guidons. "Ah, vous savez, c'est comme partout, il y a de bonnes conductrices et de moins bonnes", conclut avec prudence Patrick De Jonghe.

Pour plus d'infos : leur facebook (https://www.facebook.com/ToutesEnMotoNimes) ou site internet (http://toutesenmoto.fr)

Pour contacter les organisatrices :  Laure François Normand et Florence Wimmer au 06 63 20 88 93

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité