A la uneActualité générale.ActualitésEconomieEconomie.

CHIFFRE DU JOUR. 4000. C’est le nombre de m2 que cherchent Les Galeries Lafayette pour s’implanter dans l’écusson

Capture d’écran 2014-02-25 à 12.34.05

Ce matin, en marge de la présentation de son programme pour les municipales nîmoises, le maire-candidat UMP Jean-Paul Fournier est revenu sur l'envie des Galeries Lafayette d'implanter une zone commerciale dans le centre-ville de Nîmes : "l'année dernière, nous les (dirigeants des Galeries Lafayette, NDLR) avons rencontrés à deux reprises. Ils ont exprimé leur désir de s'installer à Nîmes. Le problème c'est que nous devons trouver 4.000 mètres carrés de locaux".

Selon Franck Proust, premier adjoint qui conserverait sa place en cas de victoire de la liste UMP/UDI : "deux emplacements ont été déjà proposés mais ne conviennent pas, le Crédit Agricole en face des Arènes et la maison de l'emploi, anciennement Banque de France. Il n'y a pas l'espace supplémentaire".

"Actuellement, nous regardons du côté du boulevard Gambetta. Il faut dire que leur venue redynamiserait le centre-ville", a fait savoir le maire. Et à Franck Proust, de préciser : "il faut  voir avec les services de l'urbanisme si il est possible de préempter des terrains dans cette zone afin d'arriver à trouver l'espace nécessaire". Affaire à suivre.

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

9 réactions sur “CHIFFRE DU JOUR. 4000. C’est le nombre de m2 que cherchent Les Galeries Lafayette pour s’implanter dans l’écusson”

  1. c’est un projet dont il se parle en effet depuis plusieurs années !
    élus faites vite ne laissez pas passer l’opportunité des Galeries Lafayette sans quoi ils iront rapidement s’installer ailleurs …. ils ont des services études pour leurs implantations qui fonctionnent 24h sur 24 ils sont à l’affût de toutes les opportunités eux ! donc ne réfléchissez pas trop car eux ne s’attardent pas sur des dossiers qui leur font perdre et du temps et de l’argent – s’ils ne se positionnent pas à NIMES ils iront chercher leur développement ailleurs et quelquefois pas très loin pour autant ! on a déjà connu à NIMES de telles opportunités qui, faute de réactivité de nos élus y ont vu capoter bien des projets d’implantation – ces entreprises là ne sont pas revenues depuis, car hélas elles y ont gardé comme qui dirait un goût amer …. !

    1. oui parce que les travaux ont en effet bien mis à mal grand nombre de nos petits commerces locaux en centre ville……. hélas ! et, ils ont fermé …

      cependant s’il s’agit de poursuivre par l’installation de chaînes de magasins dont les enseignes se trouvent aussi en périphérie de ville à NIMES ou AVIGNON – MONTPELLIER ect…..
      il n’y aura alors pas un grand intérêt à se rendre en centre ville
      pour y retrouver la même chose que ce qui existe déjà dans les centres commerciaux de surcroît avec pour obligation en centre ville d’y payer le parking à un prix prohibitif ou le bus pour s’y rendre !

      dommage que nos commerçants locaux disparaissent comme neige au soleil …
      seuls eux faisaient la différence de ce dont on pouvait se prévaloir d’y être encore du « commerce »
      – les grandes enseignes en ville ou en périphérie avec leurs monopoles ne sont alors que des rouleaux compresseurs qui participent amplement à tuer nos petits commerçants traditionnels et locaux –
      – élus aidez nos petits commerces familiaux à survivre ! ils sont les seuls capables de nous proposer des produits et des services différents donc hors de l’uniformité de ceux proposés en grandes surfaces et enseignes nationales voire internationales !

    1. NON les grandes enseignes ont leurs propres services et prospectent eux même leurs opportunités d’implantations ils sont blindés de services d’études et marchés (merchandising)
      ils sont à l’affût permanent de tout ce qui serait sujet à asseoir leur développement –
      Ils rencontrent également les loueurs de locaux bien entendu si en cas des locaux disponibles leurs portent un intérêt
      mais ce n’est pas la démarche initiale ni principale d’une enseigne en recherche d’implantation les études préalables de marchés et autres y sont prépondérantes
      sans y oublier les business plans
      ce qui explique (comme indiqué dans l’article) que ce sont les dirigeants disons les représentants des GLF (chargés d’études) qui viennent à la rencontre de la municipalité et qui, leur font part de leurs projets et souhaits d’implantations ! alors s’il faut préempter en effet…. l il va falloir aussi, en accélérer les processus …. NIMES bougeons nous !!

  2. Les GLF auraient dû s’installer d’entrée à la place du magasin JUVENEL à l’époque mais non !!! ça ne l’a pas fait …. il y a eu depuis d’autres propositions dont personne ne parle et sur d’autres emplacements en ville et tout ceci avant les dits travaux dont « Nîmois » vous faites état
    – hélas une fois de plus force est de constater que ça piétine à mort
    et pourquoi pas en lieu et place de la coupole dont les activités commerciales ne sont plus et depuis longtemps très brillantes rajoutées aux mauvaises fréquentations de cette unité commerciale vouée donc à l’échec à terme !
    à laquelle coupole il faudrait afin d’y recréer une dynamique qu’une grande enseigne y tienne le rôle de locomotive !
    constat : ben c’est toujours non ça ne marche pas ! on le tente ?
    j’ai le pressentiment qu’il s’agit là hélas, d’une arlésienne supplémentaire … !

  3. Ils ne sont pas c…Ils savent bien qu’il n’y a plus rien a espérer du centre ville et encore moins de la mairie de Nîmes, qui a laissé mourir l’écusson, en créant des carrés machins à tour de bras…
    Ceci ressemble à une promesse électorale .

    1. et que oui il s’agit là d’une promesse électorale bien entendu !
      que l’on commence par revitaliser l’existant et donner l’envie aux Nîmois (es) de retourner en ville pour y faire des affaires …. ! avec ce qu’il reste de nos petits commerces locaux qui disparaissent comme neige au soleil au bénéfice des chaînes commerciales qui n’ont aucun attrait pour nous inciter à aller en ville on trouve les mêmes en galeries marchandes de périphérie !
      circuler en ville librement et dans de bonnes conditions ne plus se sentir manipulé de devoir se garer là plutôt que là c’est devenu trop contraignant, pénible et saturé en permanence ! même en soirée pour se rendre dans un restaurant en centre ville c’est la galère totale sans devoir chercher inlassablement une place de stationnement inexistante – tout cela nous fait renoncer et nous oblige à choisir des établissements en périphérie de ville au même titre que pour les commerces – en somme on veut tout de la vitalité en centre ville et tout autant dans les centres commerciaux à ses abords ça fit pas mal d’exigences pour les petits consommateurs que nous sommes non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité