A la uneNîmes Olympique

NÎMES OLYMPIQUE – NIORT : 4-1. Les crocos font tomber les invincibles niortais !

Le quatrième et dernier but de la soirée inscrit par Vincent Gragnic sur un coup-franc indirect dans la surface
Le quatrième et dernier but de la soirée inscrit par Vincent Gragnic sur un coup-franc indirect dans la surface

4-1. Voilà un score flatteur et surtout trompeur. Certes, les nîmois n’ont pas volé leur victoire. Ils sont allés la chercher et l’ont bien mérité. Mais en face, il y avait du lourd. Une belle équipe niortaise qui, en plus des nîmois, a dû jouer contre l’arbitre de la rencontre : Florent Batta. Au classement, cette victoire permet aux joueurs de René Marsiglia de prendre la 15eme place mais ils restent toujours à un point de Brest, premier reléguable. Toujours aussi serré…

Quoi de mieux qu’un but pour réveiller un public un peu engourdi par le froid ? Dès la quatrième minute, Romain Sartre a la bonne idée de réchauffer les Costières en étant à la réception d’un coup-franc de Gragnic dévié par Omrani. La tête de Sartre lobe Paul Delecroix, le portier niortais. 1-0. A croire que les chamois niortais n’apprécient guère que le public se réchauffe, Florian Martin refroidit tout le stade en reprenant d’une tête puissante et parfaitement placée au ras du poteau, le centre de Roye, auteur au préalable d’un modèle de grand pont (8’). 1-1. Une égalisation très rapide. Trop rapide. Les nîmois n’auront dominé que quatre minutes. S’ajoute à cela la prise de confiance de l’adversaire. Les niortais prennent le match en main, dominent logiquement. Et Nîmes se comporte comme une équipe qui joue à l’extérieur : en contre. Celui de Gragnic qui, à 20 mètres, décale Hsissane est à deux doigts d’être concluant. Le tir du milieu de terrain nîmois est repoussé sur sa barre par Delecroix. Sur une nouvelle contre attaque qui voit Cissokho traverser le terrain, prendre de vitesse ses adversaires, réussir un grand pont avant de s’effondrer à l’entrée de la surface, Florent Batta voit rouge. David Fleurival est expulsé (39’). Une décision un peu sévère tant l’accrochage ne semblait pas évident. Tant mieux pour les crocos. Sur le coup-franc à l’entrée de la surface, Gragnic enfonce le couteau un peu plus en lobant le mur et en plaçant le ballon près du poteau (40’). 2-1.

Le sourire d'Ousmane Cissokho fait plaisir à voir. Photo TD
Le sourire d'Ousmane Cissokho fait plaisir à voir. Photo TD

Réduits à dix, ce sont pourtant les niortais qui se montrent les plus dangereux. Un centre de Martin traine devant la ligne de but nîmoise avant d’être dégagé en catastrophe (47’). Sala sert Houla qui se retrouve seul face à Merville alors que c’est Niort qui est à dix ! Par bonheur, le tir niortais est contré par le gardien nîmois (63’). Et puis, un peu contre le cours du jeu, Benmeziane récupère une balle en cloche mal renvoyée par la défense niortaise. Il décale Cissokho seul aux six mètres. L’ailier nîmois réussit une feinte de frappe avant de placer un intérieur du droit (69’). 3-1. Le but crucifie les niortais. Huit minutes plus tard, Cissokho déborde sur son aile gauche, élimine son adversaire par un petit pont et centre vers Ogounbiyi. Un défenseur niortais contre le ballon qui vient vers Delecroix qui s’en empare. Florent Batta considère que la passe du défenseur vers son gardien est volontaire ! Sur le banc niortais, Pascal Gastien fait des bonds. Sur le coup-franc indirect, aux six mètres, Gragnic envoie le ballon sous la barre (78’). 4-1. Un centre dévissé de Lahaye (88’) et une jolie frappe, sous la barre, de Lafourcade (89’) concluront cette belle soirée nîmoise. Invaincus depuis huit matches, les niortais sont tombés à Nîmes pour le plus grand plaisir des 5.000 spectateurs présents aux Costières.

Les réactions :

Pascal Gastien, l'entraîneur niortais, a contenu sa colère en conférence de presse. Photo TD
Pascal Gastien, l'entraîneur niortais, a contenu sa colère en conférence de presse. Photo TD

Pascal Gastien, entraîneur niortais : « On a perdu une journée. A onze contre onze, on était mal parti. On a manqué d’engagement en début de match. Et puis, on est revenu. On avait la maîtrise du jeu. Et après il n’y a plus de match. A dix contre onze… Le troisième but est donné. Il nous trucide un peu plus. Il fallait enfoncer le couteau. J’aurai aimé que cette série s’arrête d’une autre manière. Je ne vais pas épiloguer davantage ».

René Marsiglia : « Une belle victoire. Un peu disproportionnée par rapport au contenu du match. Notre adversaire doit être déçu. Repartir avec trois buts d’écart, c’est dur. Je garde beaucoup d’humilité. On a respecté notre adversaire à dix contre onze. Il ne fallait pas mésestimer cette équipe. On a fait le boulot ».

Quentin Bernard, capitaine niortais : « C’est forcément un coup d’arrêt contre une équipe qui joue sa survie. On aura notre revanche contre Châteauroux la semaine prochaine. Concernant l’arbitrage, on a une longue histoire d’amour avec cet arbitre. Dans le vestiaire, on avait un peu les boules ».

Benoit Poulain : « C’était un match particulier parce qu’il y a plusieurs faits de jeu qui ont fait que le match a tourné en notre faveur. La victoire est flatteuse. Ils peuvent revenir s’ils ne s’éparpillent pas sur les décisions d’arbitrage. Il faut rester humble sur cette victoire qui est bien payée ».

Romain Sartre : « C’est une victoire bizarroïde mais on ne va pas faire la fine bouche. On a aussi fait en sorte que ça aille dans notre sens. On est allé la chercher cette victoire. On a mis les tripes !»

Ousmane Cissokho : « En ce moment, on est bien. Sur le carton rouge, ce que je peux dire, c’est que je ne tombe pas tout seul. Ce soir, on mérite cette victoire ».

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité