A la uneCultureFéria d'Alès.

TORO SEPT Feria d’Alès 2014. Salvador VEGA obtient la seule oreille de l’après-midi.

Alberto Lamelas 1
Alberto Lamelas

 

1er juin 2014. Arènes d’Alès. 17h30. 2ième corrida de la Feria. Temps lourd et nuageux. ¾ d’entrée. Avant la corrida et en piste, nouvelle déclaration de l’adjoint au maire François Gilles pour la défense de nos traditions. Une minute de silence avant le paséo en hommage au picador Jacques Monnier. A l’affiche ce cette corrida concours : toros de Barcial, Puerto de San Lorenzo, Valdefresno, Adolfo Martín, Juan Manuel Criado et Camino de Santiago pour Rafaelillo, Salvador Vega et Alberto Lamelas.

Devant le toro de Barcial (origine Vega Vilar) massif, sorti en première position, Rafaelillo affronte un animal compliqué qui apprend vite et coupe souvent le terrain de l’homme. La faena hachée faite de passes de châtiment ne laisse que peu de possibilité au torero. Elle se termine par ¾ de lame et 3 descabellos. Silence. Avec l’exemplaire d’Adolfo Martin (origine Saltillo) de couleur cardeno claro (gris clair) sorti en 4ième position, Rafaelillo voit ses bonnes intentions réduites à néant à mi-faena lorsque le toro s’éteint après quelques bons muletazos effectués des deux cotés. Un pinchazo et une entière en bonne place pour en finir ! Silence.

Salvador Vega opposé au toro du Puerto de San Lorenzo (origine Atanasio Lisardo), sorti en second, difficile à fixer, il construit une lidia clairvoyante. Ce toro alourdi voire distrait parfois, permet malgré tout au torero de réaliser une belle série du coté droit, appréciée du public. Du coté gauche, l’animal accroche trop souvent le leurre. ¾ de lame pour en finir avec un toro élevé dans le campo charro. Saluts. Salvador Vega donne la distance face au cinquième toro, un exemplaire de Juan Manuel Criado (origine Domecq) noble mais faible. La faena pleine de douceur et templée fait réagir le public positivement. Avec l’épée, le matador place une entière au deuxième essai ! Oreille après un aviso.

Alberto Lamelas affronte un toro de Valdefresno (origine Atanasio Lisardo), qui occasionne une chute très spectaculaire du picador lors de la deuxième pique. L’animal, sème la zizanie au deuxième tercio. Le torero essaye de raviver la flamme muleta en mains d’un toro trop affaibli par ses rencontres avec les picadors. Alberto achève son adversaire d’une épée entière tombée, après trois essais infructueux ! Silence.

Face au toro qui clôture la feria alésienne 2014, provenant de la ganaderia Camino de Santiago (origine Marquis de Domecq) peu piqué Alberto Lamelas débute sa faena à genoux. Une faena intéressante et variée avec un animal qui collabore par sa noblesse. Viennent sur la fin des passes appelées bernardinas avant que le torero estoque l’animal d’une entière. Silence et aviso

Le prix décerné au meilleur matador et la meilleure cuadrilla est revenu à Salvador Vega et sa cuadrilla. Le prix au meilleur toro n’a pas été attribué !

Salvador Vega
Salvador Vega

Novillada sans picadors du matin : Fernando Flores indulte un novillo de l’élevage Philippe Cuillé.

11h. Dimanche 1er juin 2014. Novillada sans picadors matinale, célébrée aux arènes d’Alès. ½ entrée. 4 erales/novillos de Philippe Cuillé, le second fut gracié. Coté apprentis toreros : Aitor Dario “El Gallo” (Escuela Taurina de Valencia) oreille, silence après un aviso. Fernando Flores (Escuela Taurina de Badajoz) deux oreilles symboliques et deux oreilles après un aviso.

Christian Cartoux

Etiquette

Christian Cartoux

L'univers taurin et l'actualité Gardoise autour des aficionados, c'est ce que je vous propose de découvrir dans mes papiers, ouvrez l'oeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité