A la unePolitique

LE FAIT DU JOUR Gard en PACA : le Grand Avignon se positionne

Le Pont d'Avignon et le Gard bientôt dans la même région ? (Andrea Schaffer/Flickr/cc)
Le Pont d'Avignon et le Gard bientôt dans la même région ? (Andrea Schaffer/Flickr/cc)

Le sujet va être abordé dans le cadre d’une délibération lors du prochain conseil communautaire, ce soir à la salle polyvalente de Montfavet.

Cette délibération, la 37e et dernière au programme, contient une « demande de rattachement du département du Gard à la région PACA », et sera portée par le président de l’agglo Jean-Marc Roubaud lui-même.

« Nos enjeux ne sont pas avec Toulouse et Montauban »

Pour Jean-Marc Roubaud (UMP), cette demande est logique : « Notre bassin de vie est clairement tourné vers PACA. Quand vous êtes dans le Grand Avignon, les gens parlent de Nîmes et de Montpellier, mais beaucoup plus d’Aix et de Marseille. »

Pour le président d’une agglo à cheval sur le Gard et le Vaucluse, et donc sur deux régions, « nos enjeux ne sont pas à Toulouse et Montauban. » Pour autant, pas question pour lui de jeter le bébé avec l’eau du bain : « Je suis favorable à la réforme des régions, mais en l’état, le découpage n’a pas de sens. Le vrai sens était de fusionner le Languedoc-Roussillon et PACA, pour créer une région de l’Arc méditerranéen. »

Jean-Marc Roubaud l’affirme, « pas mal d’élus du Gard sont sur cette position. » Pour l’heure, on compte notamment le conseiller général UMP Laurent Burgoa, le président de la CCI de Nîmes henry Douais et plusieurs grands patrons locaux. La pétition lancée par Laurent Burgoa en juillet dernier comptait samedi 606 signataires.

Le Gard en PACA ? Légalement possible

Tous comptent bien faire jouer le « droit d’option » que contient la réforme territoriale, qui prévoit que les départements auront le droit de quitter une région pour une autre après les élections cantonales et régionales, soit à l’horizon 2016. Il est donc techniquement possible pour le Gard de rejoindre PACA, mais ce n’est pas pour autant gagné : le transfert devra être approuvé par une majorité des trois cinquièmes du Conseil général et des deux Conseils régionaux concernés.

Or, la position de Damien Alary, ex-président PS du Conseil général du Gard et tout nouveau président de la région est simple : oui au maintien du Languedoc-Roussillon dans sa forme actuelle, et donc non au rattachement du Gard à PACA.

Très bien, mais quid de l’avis de la région PACA ? Chez nos confrères de La Provence, le président PS Michel Vauzelle rappelle qu’il « ne demande rien » mais affirme que « si les Gardois ont la possibilité juridique d’exprimer leur souhait d’être rattachés à notre région, je les accueillerai à bras ouverts. »

Le sujet est donc loin d’être clos, d’autant que le département du Gard dispose de près de 5 ans pour se décider : le recours au droit d’option devra être effectué avant le 1er mars 2019.

Et aussi :

Le trafic voyageurs SNCF sur la rive droite du Rhône : par le biais d’une autre délibération, le Grand Avignon vient rejoindre officiellement le combat de l’agglo du Gard Rhodanien concernant la réouverture au trafic voyageurs de la ligne de voie ferrée située sur la rive droite du Rhône.

Sur ce sujet, Jean-Marc Roubaud rappelle qu’il a « toujours fait partie » des soutiens à cette réouverture. « La région nous a mené en bateau, affirme-t-il. Georges Frêche (ancien président de la région décédé en 2010, ndlr) était venu en 2008 pour nous dire que la ligne serait rouverte et depuis rien n’a été fait. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

2 réactions sur “LE FAIT DU JOUR Gard en PACA : le Grand Avignon se positionne”

  1. Cette réforme faite dans la précipitation ne répond pas au besoin de plus de proximité et de démocratie mais faite pour « ressembler » au landers Allemands pour négocier directement avec Bruxelles dans le cadre de cette UE qui casse les Nations.
    Quoiqu’il arrive tout sera remis en question en 2017 après l’élection de Marine LE PEN.

  2. Pour l’instant rien n’est dit sur deux choses :
    Le président de PACA a l’air plutôt ouvert à la demande (de certains élus) du Gard, mais qu’en est-t-il de l’assemblée elle-même ? Sera-t-il suffisamment persuasif pour que les 3/5 de l’assemblée acceptent de faire rentrer un département en crise et au taux de chômage record ?
    Sans compter que le LR devra aussi donner son approbation aux 3/5 ainsi que le département, ce qui est loin d’être évident.
    Deuxième chose : les académies. Personne n’a encore rien dit sur le devenir de ces circonscriptions administratives du ministère de l’EN qui n’ont rien à voir avec les régions. Elles devraient donc rester en l’état (selon l’Express : http://www.lexpress.fr/region/redecoupage-des-regions-vacances-trains-sports-qu-est-ce-qui-va-changer_1548682.html)
    Si le Gard change de région, le rectorat de Montpellier sera encore en charge des personnels enseignants, d’éducation et de direction des lycées du Gard, alors que les murs et les agents d’entretien et OP dépendront de la région PACA, soit Marseille. Vous imaginez le vaudeville où Montpellier et Marseille devront collaborer (j’aimerais bien voir ça) pour la gestion des lycées ???!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité