Actualité générale.ActualitésEconomie

GARD Notaires, biologistes, médecins… Les professions libérales en colère

Les professions libérales en colère. Droits réservés.

Une mobilisation historique en France. Ce mardi, entre 80 à 100% des 37 professions libérales réglementées du Gard sont grève pour dénoncer la réforme Montebourg (ex-ministre de l'Economie, NDLR) qui prévoit la fin du numerus clausus, la liberté d'installation et l'ouverture du capital des études ou officines à des actionnaires privés... Ce matin, les représentants de ces professions ont tenu un point presse à Nîmes afin d'expliquer les motifs de leur colère.  

Avocats

Guy Laïck, avocat au barreau de Nîmes : "Cette loi part d'un mauvais constat : on ne peut pas faire des économies en libéralisant des professions qui ont été réglementées pour la sécurité du patient. Réglementer, c'est avant tout protéger les citoyens. (...) C'est une tentative de réforme à la hussarde. On nous refait le coup des 35 heures en faisant croire que l'on va dégager des richesses pour les partager, c'est une erreur".

Notaires 

Jean-Luc Chevalier, responsable de la chambre des notaires du Gard : "Si la liberté d'installation est accordée, nous allons avoir des déserts juridiques. Les entreprises privées s'installeront là où il y a une forte demande, dans les grandes villes, loin des territoires ruraux. Aux Etats-Unis 1 acte sur 3 est attaquable avec ce système libéral contre 1 sur  1 100 en France".  

Lire aussi GARD 350 notaires battent le pavé contre la réforme Montebourg

Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Huissiers 

Michel Quenin, président de la chambre départementale des huissiers : "Nous les huissiers, nous sommes des officiers publics, c'est à dire que nous détenons une parcelle de l'autorité régalienne de l'Etat. Quid de notre indépendance et des conflits d'intérêts lorsque des capitaux privés vont ouvrir leur étude !". 

Assureurs 

Pierre Barbusse, de l'AGEA : "Nous sommes totalement solidaires des professions libérales. Pour la protection des assurés, nous sommes de plus en plus soumis aux contrôles de la CPAM. Comment l'Etat va-t-il faire pour contrôler l'ensemble des nouveaux acteurs du marché ?".

Médecins

Jean-Pierre Brunot, confédération des syndicats médicaux du Gard : "je vous laisse imaginer des cabinets médicaux gérés par des fonds de pension ou des banques… Le tiers payant* sera-t-il toujours applicable ? ".

Lire aussi : ALÈS 200 pharmaciens mobilisés contre la réforme des professions réglementées

Biologistes 

Christian Hoyet, du syndicat des biologistes : "C'est une véritable catastrophe. Notre profession a subi en 2003 une réforme profonde et nous avons fait de gros efforts pour diminuer le coût de nos actes. (…) La réforme Montebourg prévoit que le statut des biologistes comme profession de santé soit supprimé, c'est inacceptable ".

Le tiers payant partiel, vous payez uniquement la part des frais non pris en charge par l'Assurance maladie (c'est-à-dire le ticket modérateur).

Coralie Mollaret  

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

2 commentaires

  1. Ne pas mettre tout le monde dans le même panier. Les notaires, huissiers, avocats ou assureurs n’assument pas les mêmes contraintes que les médecins ou les biologistes. Je me passe des premiers, j’ai besoin des seconds. De toute façon les politiques sont très mal placés pour donner des leçons. Qu’ils commencent par s’appliquer à eux de réelles réformes: retraites, cumuls ect…

  2. C’est amusant de voir les professions dites libérales faire grève contre des mesures relevant du libéralisme. En principe chez ces « gens là » comme disait Brel , on râle contre les grèves des privilégiés : vont-ils râler contre eux mêmes? Chiche!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité