A la uneEconomieL'Eco du Mardi

L’ÉCO DU MARDI Sylvie Richerme, une femme dans l’univers du BTP

Sylvie Richerme, conductrice de travaux chez Venier Bâtiment.
Sylvie Richerme, conductrice de travaux chez Venier Bâtiment.

En partenariat avec les CCI de Nîmes et d’Alès-Cévennes, Objectif Gard vous offre, chaque mardi, un focus sur la situation économique du Gard. Place ce mois-ci aux activités dans le bâtiment.

Le bâtiment n'est pas un milieu réservé exclusivement aux hommes. La preuve par l'exemple : au sein de l'entreprise alésienne Venier Bâtiment, spécialisée dans la rénovation, le conducteur de travaux s'appelle Sylvie Richerme. Rencontre avec une femme au caractère bien trempé.

Depuis 33 ans qu'elle travaille dans l'univers du bâtiment, Sylvie Richerme, 53 ans, est une spécialiste dans son domaine. Pourtant, quelques personnes – pas toutes, fort heureusement –, ont parfois eu du mal à lui accorder la légitimité qu'elle mérite. La faute à certains préjugés selon lesquels les métiers ont un sexe. « Dans cette profession, une femme est obligée de se remettre en question en permanence. Par contre les hommes ne le font pas. Pour eux, ça semble déjà acquis pour eux », regrette t-elle.

Une vocation

Dès son plus jeune âge, cette Alésienne a toujours rêvé de faire un métier masculin. « Je n'étais pas du genre à jouer à la poupée, j'étais plutôt casse-cou. J'avais un oncle qui faisait des étude de géomètre et c'est lui qui m'a donné envie de me lancer dans le bâtiment. Et mes parents m'ont toujours soutenue ». Ainsi, à 14 ans, elle est admise au lycée Dhuoda à Nîmes et y ressort quelques années plus tard avec un BTS d'économie en bâtiment en poche. « Ensuite, il a fallu entrer dans la vie active. C'est là que les choses se sont compliquées », se souvient t-elle.

Faire ses preuves sans cesse

Si elle parvient à trouver du travail sans trop attendre, Sylvie Richerme se confronte à des supérieurs qui ne lui accordent pas tout de suite leur confiance. « Comme j'étais une femme, on remettait sans cesse en question tous les projets que je mettais en route. C'était systématique », raconte t-elle. Mais pas question pour elle de faire profil bas. Elle enchaîne les expériences dans diverses entreprises du bassin avant que Fabien Venier, gérant de l'entreprise familiale, fasse appel à ses compétences en 2008. « Le père, le fils, la mère et la belle-fille m'ont tout de suite fait confiance. C'est comme si je faisais partie de la famille », sourit-elle.

D'abord conductrice de travaux, elle devient aussi en début d'année 2014 co-gérante de l'entreprise. Des fonctions qu'elle assure avec passion, malgré parfois encore, quelques difficultés à se faire respecter auprès d'ouvriers qui ne croient qu'en l'autorité masculine. « Mais dans 95 % des cas, ça se passe bien », précise t-elle. Et d'ajouter : « J'ai trouvé ma place ici, je compte bien y rester jusqu'à la retraite ! » D'ici ces quelques années, les mentalités auront peut-être encore évolué.

Infos en plus : L’entreprise Venier Bâtiment fait partie des 6 PME ayant obtenu le Label Diversité pour ses pratiques RH responsables en juin 2013 accompagné par la CCI Alès.

Elodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité