A la unePolitique

BAGNOLS Les jeunes UDI veulent « aider les jeunes à s’engager politiquement »

Hier soir, au Central (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir, au Central (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Ils étaient une grosse quinzaine hier soir, dont le candidat centriste aux dernières municipales Claude Roux au bar Le Central de Bagnols pour le deuxième apéro des jeunes UDI du Gard.

Un rendez-vous déjà mis en place sur Nîmes et Alès depuis quelque temps, mais encore nouveau dans le Gard rhodanien. « Ça bouge dans les autres villes, il faut que ça bouge à Bagnols aussi », affirme Joris Lemesle, responsable de la section des jeunes UDI dans le Gard rhodanien.

« Donner des raisons aux militants de continuer »

A travers se rendez-vous convivial, les jeunes centristes cherchent, dixit le responsable de section bagnolais, « à promouvoir nos engagements. Les campagnes nous ont permis de créer un mouvement, le but est de le conserver, de donner des raisons aux militants de continuer. » Et plus largement, il s’agit d’ « aider les jeunes à s’engager politiquement », pour Guillaume Sanchez, militant depuis 2011 et « futur président d’une association de jeunes qui dépassera le cadre de l’UDI. »

« Nous sommes des militants, pas des élus, appuie Joris Lemesle. On a le temps d’expliquer à ceux qui veulent s’engager, on veut créer un mouvement citoyen. » Un mouvement qui a vocation à dépasser le simple parti centriste : ainsi le jeune UMP Aurélien Dumont était présent hier soir et a affirmé « le besoin d’un vrai travail en commun entre l’UMP et l’UDI, deux formations distinctes, mais avec des points de rapprochement. »

Plus largement, Joris Lemesle veut « donner envie aux autres sur Bagnols, notamment les jeunes socialistes. Un jeune qui veut s’engager peut venir nous voir, ses idées on s’en fout. » Il faut dire que les jeunes UDI se sentent un peu seuls d’après leur responsable qui affirme qu’« Ici les seuls jeunes qui ont une section, c’est les jeunes UDI. » Et Joris Lemesle d’adresser un gentil tacle aux socialistes, qui « sont élus ici et n’ont personne, aucun jeune militant. Nous on n’est pas élus, et on a 15 militants. »

« Quand je vois le centre-ville, je pleure »

Sur un terrain purement politique, quand on leur demande leur avis sur la gestion de la ville par l’équipe municipale en place, les jeunes UDI se font plus offensifs. Si Joris Lemesle estime que « tout n’est pas à jeter, notamment au niveau de la culture », il dit que « quand (il) voit le centre-ville, (il) pleure. Ce n’est pas avec la rue des artistes que tu vas le redynamiser. L’état du centre-ville est catastrophique. »

Même son de cloche chez Guillaume Sanchez, pour qui « il faut redynamiser Bagnols. Pendant les municipales, on se disait que Bagnols se meurt. Elle a besoin d’un nouveau souffle. »

« On pourrait faire des choses intéressantes »

Que faire alors ? Pour Joris Lemesle, « il y a de quoi faire au niveau du développement économique, il y a de la place. Les zones on les a, on pourrait faire des choses intéressantes, notamment surfer sur Marcoule. »

En ce qui concerne la jeunesse, les jeunes UDI ont fait des propositions pendant les municipales, comme « un pré-conseil municipal au cours duquel on expliquerait aux jeunes les décisions prises » ou « impliquer les jeunes avec les élus par une sorte d’apprentissage », sans se faire entendre pour l’heure.

En attendant, les jeunes UDI du Gard rhodanien travaillent sur leur prochain « café débat » qui rassemblera, d’après Joris Lemesle « des jeunes UMP, UDI, PS, Europe Ecologie-les Verts et FN » pour débattre de sujets d’actualité, rendez-vous dont la date reste à définir.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

3 réactions sur “BAGNOLS Les jeunes UDI veulent « aider les jeunes à s’engager politiquement »”

  1. Bonsoir, votre titre m’a intrigué. Les jeunes UDI disent vouloir aider les autres jeunes à s’engager politiquement , mais peut être en le faisant savoir aux jeunes eux mêmes concernés, en faisant des animations dans les lycées pour les sensibiliser pourrait permettre à chacun de s’investir à leur maniere.

    Une jeune.

    1. Bonsoir Estelle,

      A vrai dire, je ne sais pas si les proviseurs de nos lycées accepterais qu’un partit politique interviennent dans leurs locaux. C’est pour cela que nous organisions nos évenement dans les cafés de la ville.

      Si tu le souhaite, nous pouvons te rencontrer, afin de discuter avec toi de ces choses là.

      Amicalement

  2. Bonjour,
    En effet un lycée n’as pas vocation à avoir une action militante dans son lieu.
    Par contre au mois de mars derniers nous avions menée pendant 2 jour une action devant les lycée bagnolais qui n’avait pas reçu un accueil satisfaisant cependant rien n’est figé… Je t’invite à me contacter via les réseaux pour discuter ensembles de tes attentes.
    Amicalement joris Lemesle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité