A la unePolitique

NÎMES Tout ce que vous avez raté si vous n’étiez pas au conseil municipal ce samedi matin

Conseil municipal de Nîmes. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Conseil municipal de Nîmes. Photo d'archive. Tony Duret / Objectif Gard

Le conseil municipal s’est tenu ce matin en mairie de Nîmes. Voici les principaux points qui ont été abordés.

Destruction de villas dans le quartier Camplanier

En raison des risques d’inondations, plusieurs maisons doivent être détruites par la municipalité. Une maison fait particulièrement débat. Le comité de quartier de Camplanier aimerait en faire sa maison de quartier et estime que cette habitation n’est pas la plus exposée. Un souhait soutenu par Catherine Bernié-Boissard, du groupe Nîmes 2020, ce matin pendant le conseil municipal mais rapidement balayé par la majorité et le porte-parole de ce dossier Jean-Marie Filippi : « C’est irrecevable ». Dossier suivant.

Les salles du conseil municipal et des mariages seront rénovées

Tout est dans le titre. Les travaux devraient être réalisés pendant l’été et se concentreront sur les luminaires, le mobilier, la sonorisation, l’habillage des murs… A l’avenir, les nîmois pourront même suivre le conseil municipal en direct sur Internet. Quelle chance !

Rénovation du centre de formation du Nîmes Olympique

Il y avait deux écoles ce matin au conseil municipal : les fidèles et les prudents. Les premiers, portés par Julien Plantier, veulent coûte que coûte tenir leurs engagements vis-à-vis du Nîmes Olympique pour ne pas mettre le club encore plus en danger. Les seconds, relayés par Françoise Dumas, ont plutôt tendance à vouloir attendre les décisions sportives avant de prendre une décision définitive sur le financement. Mais un point a fait l’unanimité : chacun a rappelé à quel point il est supporteur du club. Dommage qu’ils ne soient pas tous au stade.

Pour redynamiser la Coupole, une immense vitrine sera posée

Très active, Catherine Bernié-Boissard s’insurge contre ce dossier : « Il me parait injustifié. Qu’est ce que cette vitrine va apporter de plus ? Expliquez-nous l’intérêt général ? » Franck Proust, lui, le voit très bien l’intérêt : « A vous entendre, il faut surtout ne rien faire. Un outil commercial qui a 20 ans d’existence, il est normal de le rénover. Si vous voulez des enseignes qualitatives, il faut donner un coup de jeune ».

Retour sur l’insulte de Yoann Gillet à l’encontre de Jean-Paul Fournier

Le conseil municipal examinait la protection fonctionnelle (la prise en charge des frais de justice) de Jean-Paul Fournier qui s’est retiré quelques minutes pendant cette délibération. Celle-ci vient après les propos tenus par l’élu Front National Yoann Gillet qui avait insulté le sénateur-maire de Nîmes lors du dernier conseil municipal, le 13 décembre 2014. Jean-Paul Fournier va saisir la justice. Mais un premier aperçu de l’audience s’est tenu ce matin avec beaucoup de procureurs et des victimes. Même Yoann Gillet a trouvé le moyen de se victimiser : « Vous semblez oublier les injures dont nous sommes victimes ». Invité par Yvan Lachaud à présenter ses excuses, l’élu FN ne bronche pas. Avant de concéder quelques instants plus tard, au retour de Jean-Paul Fournier : « Mes propos étaient déplacés mais j’assume jusqu’au bout ».

L’insulte de Yoann Gillet : acte II

Le Parti Socialiste par la voix de Françoise Dumas soutient la position de Jean-Paul Fournier mais profite de l’occasion pour donner sa position sur la tenue des débats en général. La députée rappelle qu’elle a saisi le préfet pour les remarques pas toujours agréables dont est victime Catherine Bernié-Boissard : « Il faut savoir se respecter, s’écouter. Ca vaut pour chacun d’entre nous. M. le Maire a la responsabilité de bien mener les débats. Cette protection fonctionnelle devrait s’appliquer à chacun d’entre nous », suggère Françoise Dumas. Richard Tibérino réplique, provoquant la colère des élu(e)s de gauche : « Je suis choqué que le PS trouve quelques excuses à M. Gillet ».

Les mariages le samedi après-midi, c’est fini !

En raison de nombreuses incivilités, la mairie de Nîmes a décidé d’adopter une charte pour le bon déroulement des cérémonies de mariage. Une charte qui, selon Sylvette Fayet, « mériterait d’être rangée aux oubliettes » puisque, parmi toutes les mesures, « la musique sera interdite » ou les futurs époux ne pourront plus se marier le samedi après-midi. Des mesures que Yoann Gillet applaudit des deux mains : « Les Nîmois en ont assez de subir les coutumes venues d’ailleurs ». Yvan Lachaud rectifie aussitôt : « Ce n’est pas un problème de communautarisme ».

Le rapport de la chambre régionale des comptes 

A croire que plusieurs versions de ce rapport aient circulé, tous les intervenants ont eu une lecture différente. Si l’on se place du côté de Jean-Paul Fournier, le rapport est bon. Dans le camp d’en face, le PS, le front de gauche et le FN tenteront de prouver l’inverse. Et contrairement au Nîmes Olympique, aucun point n’a fait l’unanimité.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

5 réactions sur “NÎMES Tout ce que vous avez raté si vous n’étiez pas au conseil municipal ce samedi matin”

  1. Conseil municipal 07.02.2015
    Mon intervention -> redynamisation de la coupole

    « Sur le fond la coupole subit la politique commerciale globale de la majorité sans compter la problématique du stationnement, de la circulation.
    Concernant les commerçants extérieurs c’est la politique du NI – NI -> ni commerçant ni sans commerçant, il y a une forme de mépris dans tout ça, c’est injuste, les commerçants sont le cœur de notre cité. »

  2. « Franck Proust, lui, le voit très bien l’intérêt : « A vous entendre, il faut surtout ne rien faire. Un outil commercial qui a 20 ans d’existence, il est normal de le rénover. Si vous voulez des enseignes qualitatives, il faut donner un coup de jeune ». »
    Y a qu’à, faut qu’on ? Il est évident qu’il faut évoluer mais vers où? quelle est la stratégie, la politique? Mr PROUST ne dit rien. Quelles enseignes veut il promouvoir? Pour le moment Nîmes attire surtout les soldeurs:gifi foirfouille… Cela montre l’incompétence de la majorité municipale.Cette incompétence se traduit par le déclin de Nîmes:chômage, fermetures commerces centre ville.
    Qui a ce fameux rapport de la cour des comptes? il était attendu avant les élections municipales, il a bien tardé. Les Nîmois vont ils enfin être informés sur la réalité des comptes?

  3. La liberté de vouloir se marier à Nîmes, passerait par le respect de ceux qui ne veulent pas de musique ? Des contribuables qui ne veulent pas l’ouverture des bars après minuit, qui portent plainte dès 22 heures quand quelques jeunes chahutent comme leurs âges, nous rappellent quand nous aussi on était jeunes !!! Les-mêmes qui trouvent que certains mariages « portent des odeurs » dans les couloirs des immeubles. Pour ces raisons on n’en veut plus à Nîmes le samedi après-midi !!! Ah bon, premières mesures restrictives, les autres vont suivre et sous les applaudissements du Front National qui eux vont dans ce sens là, belle harmonie entre une opposition extrémiste et un maire qui favorise une politique des coups de baguettes. Je pensai être dans une ville où le partage communautaire était une richesse, je constate que ma vision est altérée par les partisans du bâton !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité