A la unePolitique

DÉPARTEMENTALES Roquemaure : Jean Denat vient parler de développement économique

Le président du conseil général était en visite à l'entreprise DVTec de Saint-Laurent-des-Arbres hier matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le président du conseil général était en visite à l'entreprise DVTec de Saint-Laurent-des-Arbres hier matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le président du conseil général et chef de file de la majorité départementale Jean Denat était de passage hier matin sur le canton de Roquemaure, à Saint-Laurent-des-Arbres.

Une visite de DVTec, une entreprise travaillant dans les domaines des cuves béton et de l’ingénierie viticole basée sur la zone de Tesan était au programme, en compagnie des candidats majorité départementale de Roquemaure et Villeneuve. L’occasion pour Jean Denat de parler de développement économique.

« Une volonté politique »

« Ce n’est pas une compétence obligatoire du Conseil général, mais une volonté politique », a estimé le chef de file PS, qui s’est réjouit que « dans cette ambiance générale de crise, il y a des entreprises comme celle-ci qui se développent. Il y en a plus que ce qu’on croit. » Le président fondateur de DVTec Denis Daurelle a pour sa part affirmé qu’il n’avait « pas senti la crise ».

Pour Jean Denat, la majorité « est là pour créer un environnement permettant aux entreprises de se développer. On créé des routes pour les ZAC, pour créer un environnement qui facilite le développement économique. » « Pour permettre aux TPE et PME du Gard d’obtenir des marchés publics, j’ai imposé le critère environnemental et l’empreinte carbone », a poursuivi Jean Denat avant d’appuyer sur les investissements du département, « qui permettent aux entreprises du BTP de travailler, et nous investissons pour promouvoir les savoir-faire gardois. »

« J’aime l’entreprise »

Ça passe notamment par le label Militant du Goût. Le boulanger Frédéric Rosier, installé à Laudun, estime que ce label « nous porte vraiment », même s’il regrette que « la filière des matières premières ne nous permet pas toujours d’utiliser des produits locaux. » « Nous valorisons aussi les circuits courts », lui a répondu Jean Denat, avant de rappeler que « le Gard est le troisième département bio de France, ça ne s’est pas fait tout seul, on a structuré la filière » et de dégainer la formule : « on essaie d’aller de la fourche à la fourchette. »

Et le président du Conseil général de promettre que « même si demain la compétence du développement économique est dévolue aux régions, ce que nous faisons aujourd’hui on pourra toujours continuer à le faire, et il faut continuer », avant de conclure en citant son ami Manuel Valls dans un sourire : « j’aime l’entreprise. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

3 réactions sur “DÉPARTEMENTALES Roquemaure : Jean Denat vient parler de développement économique”

  1. Que Jean Denat et le conseil général nous reparlent de la construction du futur collège de Bellegarde.
    En matière de developpement économique de proximité c’est un bel exemple de ligne politique des uns et des autres. Nous devons aider, soutenir, nos PME en leur attribuant tous les marchés publics possibles.
    Th.J candidat FN Nimes 3

  2. Que monsieur DENAT demande à son ami VALLS qui aime l’entreprise ce qu’il compte faire pour empêcher l’utilisation faite par les majors du BTP des travailleurs détachés venant des autres pays Européens.
    Quand ce n’est pas le conseil général du Gard qui passe des marchés à des entreprises espagnoles. « critère environnemental et emprise carbonne » nous dit-il.
    Belle hypocrisie des professionnels de la politique qui ont une pratique trés différente de leur discours et qui poussent les gens dans les bras du FN.
    Ne vous trompez pas les gens.Contre les vassaux politiciens de la caste des 1%, il ne faut pas choisir un parti qui désigne comme bouc-émissaires les pauvres des autres pays qui cherchent eux aussi à survivre en venant travailler chez nous.
    Les responsables sont ceux qui organisent la concurrence des peuples.
    Nous sommes les porteurs d’un réponse appropriée et mesurée, respectueuse des êtres humains.
    Luc Rousselot
    Candidat « majorité citoyenne » sur le canton de Roquemaure

  3. Dommage que je ne vote pas sur le canton de Roquemaure car le discours de Monsieur Rousselot est intéressant et ce qui porte sa candidature me parle. Jean Denat n’a rien à proposer sur le plan économique et si les choix du CG ne se portent pas sur des entreprises locales pour les marchés, gageons qu’il y a anguille sous roche… Dans un mois, on rêve de voir débuter un audit pour qu’on nous dise enfin tout des piscines, des marchés…
    Du sang neuf, on l’espère, pour donner une autre image de la politique gardoise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité