A la uneNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE – TOURS FC 3 – 2 Une victoire qui fait imploser les Costières

Le stade des Costières exulte après la victoire à domicile dans toutes dernières minutes du match. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Le stade des Costières exulte après la victoire à domicile dans toutes dernières minutes du match. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Le stade des Costières exulte après la victoire à domicile dans toutes dernières minutes du match. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Il était difficile de savoir ce que les nîmois allaient produire sur le terrain. Des hauts et des bas, mais une entrée fracassante de Toifilou Maoulida qui a permis au Nîmes Olympique de recoller au score, et de prendre l’avantage en toute fin de match.

Dès l’entame du match, les nîmois jouent très haut, les lignes arrières sont bien souvent figée à la limite du rond central. Avec un trio d’attaque mené par Vlachodimos, Koura et Mendy, les rouges et blanc se veulent offensifs et déterminés. Surprise, Toifilou Maoulida est sur le banc. Un premier corner (6 ème mn) tiré par Vlachodimos atterri dans les pieds de la défense Tourangelle et fini en contre attaque. Mais se sont les nîmois qui font le jeu, au risque de se découvrir en défense, à l’image de ce ballon qui vient traîner dans la surface nîmoise, qui ne trouve pas preneur. (8 ème mn) Une faute à l’entrée de la surface donne un carton jaune à Anthony Marin (12 ème mn). Mathieu Michel s’illustre et repousse une tentative dangereuse de la tête. Le match s’équilibre et les occasions Tourangelle se multiplie. Sur un centre de Mendy, Vlachodimos se blesse lors d’un duel contre un défenseur. Les deux joueurs sont au sol, l’arbitre arrête le jeu et donne le ballon à Tours (21 ème mn). Mendy est à l’origine d’un dribble qui laisse la défense sur place, mais par un excès d’altruisme, il effectue une passe interceptée par la défense. (25 ème mn). Les crocos perdent pied, et subissent les assauts adverses. Vlachodimos change de côté, et se retrouve sur l’aile droite. Du côté de Tours, Ketkeophomphone récolte un carton jaune (34 ème mn) sur un pied levé. Les rouges n’y sont plus. Vlachodimos s’illustre par un petit pont mais est freiné dans sa course par un tirage de maillot qui donne un coup franc aux nîmois (39 ème mn).Coup du sort, sur une frappe à l’extérieure de la surface (41 ème mn), le ballon est contré par Ketkeophomphone et trompe Mathieu Michel 0-1. Mais Mendy égalise sur le coup d’envoi dès l’action suivante, d’une frappe croisée (42 ème mn). 1-1. Deux buts en l’espace de deux minutes qui ont réveillé le stade des Costières. Les joueurs regagnent les vestiaires sur ce score nul.

Coaching payant pour Pasqualetti

C’est Tours qui prend la possession du ballon en seconde période malgré une action de Kordoval qui se lance dans un passement de jambe sur le côté droit et élimine son adversaire (51 ème mn). La défense Tourangelle est verrouillée, les crocos ont de plus en plus de mal à atteindre la surface opposée. Beaucoup de déchet dans les passes de Hsissane Abdel. Le match perd en intensité y compris dans les tribunes. Anthony Koura donne sa place à Jonathan Perpeix (62 ème mn). Le coach Pasqualetti veut resserrer le milieu de terrain au détriment du trio d’attaque. Si Vlachodimos démontre encore une fois ses qualités de dribble, il a du mal à trouver ses coéquipiers lors de ses passes, notamment avec Hsissane (64 ème mn). Parpeix montre l’exemple et tente une frappe que le gardien (68 ème mn) arrête. Mais c’est Tours qui prend l’avantage grâce à une frappe puissante de Léo Schwechlen. 1-2. Un but logique au regard du jeu approximatif des nîmois. Manque de cohésion, de vitesse, de précision, les rouges et blanc sont à la peine. Maoulida et Omrani font alors leur entrée. Hsissane sort après un match très moyen, suivi de Vlachodimos (73 ème mn). Dès son entrée sur le terrain, Toifilou Maoulida réveille le stade et provoque une faute à l’entrée de la surface. Parpeix se charge de frapper le coup franc qui atterri sur le gardien, et après un cafouillage, et renvoyé en corner. Trois corner sont enchainés par la suite, les nîmois mettent la pression dans le camp adverse (77 ème mn). Parpeix offre à Maoulida un ballon qu’il envoie au fond des filets d’une coup de tête rageur. 2-2. C’est une toute autre équipe sur le terrain depuis l’entrée en jeu de Maoulida. Malgré tout, Tours parvient a se créer quelques occasions dangereuses dans les dernières minutes du match. Sur un nouveau corner, dans les derniers instants du match, Anthony Marin marque de la tête et fait vibrer le stade (90 ème mn). L’ambiance est à son comble avec les 5 568 spectateurs présents dans le stade. Dernière frayeur quand le ballon tape la barre transversale de Mathieu Michel. Le gardien Tourangeau est monté et une altercation se produit dans la surface nîmoise.

Les dernières secondes sont très tendues. L’arbitre délivre enfin les Costières. Quel dénouement, les crocos excellent en fin de rencontre où ils font encore une fois la différence. L’objectif est atteint ce soir.

Baptiste Manzinali

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité