A la unePolitique

DÉPARTEMENTALES La propagande téléphonique de Max Roustan pour Alès 1

Max Roustan. Photo Eloïse Levesque/Objectif Gard
Max Roustan. Photo Eloïse Levesque/Objectif Gard

"J'ai enregistré un message de très grande importance. Merci de taper 1 pour l'écouter, l'avenir d'Alès est en jeu", déclare, le ton grave, Max Roustan dans un enregistrement téléphonique diffusé aux Alésiens. Non, le maire UMP ne s'apprête pas à annoncer l'arrivée d'un épisode cévenol sur la ville, mais plutôt à inciter ses administrés à voter pour ses comparses, Jean-Charles Bénézet et Nathalie Rivenq, au second tour des élections départementales.

La méthode, discutable, fait grincer des dents les candidats du Front de gauche sur le canton d'Alès 1. "Max Roustan laisse entendre que nous ne sommes pas au second tour, alors que nous sommes favoris", s'insurge la conseillère générale sortante Geneviève Blanc, coéquipière de Jean-Michel Suau. En effet, les propos du maire portent à confusion : "Sur ce canton, les sortants communistes qui s'opposent à moi depuis des années ont échoué, car leur seul objectif est d'entretenir la misère qui est leur fond de commerce électoral". Ceux qui n'ont pas suivi le premier tour peuvent ainsi facilement croire que les candidats de la gauche ont déjà été éjectés. C'est bien ce que craint le tandem Blanc-Suau. "Il y a des habitants qui ne lisent pas les tracts et écoutent la parole du maire. Sa démarche est abusive", soupire la candidate, qui a déjà vécu cette situation lors des élections cantonales de 2009. "Il avait fait la même chose en faveur de Michel Ruas. Mais les gens n'avaient pas apprécié la technique".

Sur les communes de Saint-Christol-lès-Alès et Anduze, il semblerait que Jean-Charles Bénézet et Nathalie Rivenq aient eux aussi prêté leur voix à des enregistrements téléphoniques du même type. Reste à savoir si cette technique va leur rapporter plus de voix...

Lire aussi

DÉPARTEMENTALES Alès 1 : le tandem Blanc-Suau prêt à en découdre

Elodie Boschet

 

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

3 réactions sur “DÉPARTEMENTALES La propagande téléphonique de Max Roustan pour Alès 1”

  1. Avec le parrain roustan tout est possible surtout le pire …la preuve. Je pense qu’en utilisant abusivement un fichier prévu pour les alertes météo afin de promouvoir ses pions , Roustan risque de faire casser l’élection si ces « marionnettes » l’emportent dans ce canton.

  2. J’ai été choquée. On croit qu’il va y avoir un gros orage, de violents dégats et non…
    C’est lamentable! Qui paye?
    Je voterais pour Suau et Blanc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité