Actualités

FERIA D’ALÈS Manuel Escribano triomphe en coupant trois oreilles

Escribano. CC/OG
Escribano. CC/OG

3ième de Feria, hier, aux arènes d’Alès. 3/4 d’entrée. Beau temps. Toros d’El Pilar pour les maestros Curro Díaz (blanc/or/parements blancs) Javier Castaño (violet/or/parements blancs) et Manuel Escribano (grenat/or/parements blancs) invité de dernière minute à cause de la blessure de López Simón initialement prévu sur l’affiche.

Curro Díaz, reçoit son premier toro par des véroniques fleuries au parfum andalou. Avec la muleta il dessine une faena templée (lente) à un animal noble qui a pris trois piques. Il lui permet de démontrer sa finesse et tout son talent dans le 3ième tercio. Le diestro termine d’une belle estocade entière. Oreille. Avec le toro nº 92 sorti en 4ième, Curro toréait avec la cape comme avec la muleta d’une manière relâchée con arte un animal possédant une charge douce qu’il estoque d’une entière desprendida (légèrement tombée). Applaudissements.

Castaño. CC/OG
Castaño. CC/OG

Javier Castaño, face au second toro, donne peu de capotazos. A saluer les poses de banderilles excellentes de son peon Angel Otero. Lors de la faena de muleta, il débute près des planches, gagne le centre en donnant la distance entre les séries qu’il exécute des deux côtés. Le toro manque de transmission et va a menos ! Il se débarrasse de son opposant d’une1/2 estocade. Applaudissements. Avec l’animal colorado (marron clair) nº 126, lidié en 5ième position, Javier construit une faena intéressante, variée des deux mains en musique, ponctuée de quelques cites lointains. Une magnifique estocade met fin à sa prestation. Oreille.

Manuel Escribano, toréait avec temple et bon goût, les mains basses le 3ième toro d’un comportement noble mais indolent au cours d’une faena sans grand intérêt. En effectuant une manoletina pour clore sa 1ière prestation, Escribano est victime d’une voltereta sans gravité. Il place en conclusion une belle estocade. Il faut noter sa facilité à poser les banderilles. Oreille un peu chahutée par une partie du public. Devant le 6ième et dernier toro imposant, noble de couleur castaño (châtaigne), il exécute de jolies véroniques en gagnant le centre du ruedo (piste). Après avoir posé les banderilles, Manolo Escribano achève le 2ième tercio de plusieurs vueltas la main sur le frontal du toro. Action prisée par le public ! Il commence sa faena une main appuyée sur la barrière par des muletazos droitiers, puis confirme ses bonnes dispositions actuelles dans ce 3ième tercio qu’il signe d’un desplante (bravade) à genoux avant d’utiliser la rapière d’un mete y saca et une entière desprendida (légèrement tombée). Deux oreilles.

Christian Cartoux

Etiquette

Christian Cartoux

L'univers taurin et l'actualité Gardoise autour des aficionados, c'est ce que je vous propose de découvrir dans mes papiers, ouvrez l'oeil.

1 commentaire sur “FERIA D’ALÈS Manuel Escribano triomphe en coupant trois oreilles”

  1. Commentaire agréable à lire car les termes en espagnol sont traduits clairement en français et c’est très utile …! Merci au commentateur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité