A la uneActualités

GARD En images : Nîmes, Alès et Bagnols célèbrent la fête nationale du 14 juillet

La municipalité a déposé une gerbe au monument aux morts du square Thome (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La municipalité a déposé une gerbe au monument aux morts du square Thome (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Comme chaque année, la fête nationale est célébrée dans les communes, et le Gard ne fait pas exception.

Emotion et solennité en France, ce mardi 14 juillet…. A Nîmes, Alès et Bagnols, les autorités politiques, civiles et militaires ont célébré ensemble la fête nationale. Une commémoration qui rappelle la prise de la Bastille de 1789, mais pas seulement. Son origine est plus complexe : reconnue comme trop sanglante, le 14 juillet fait également référence à la fête de la fédération du 14 juillet 1790. Après la Révolution, des "fédérations" régionales - regroupements des gardes nationaux - sont créées  partout dans l'hexagone pour célébrer l'affaiblissement du pourvoir central. Après les nombreux tumultes post Révolution, la célébration du 14 juillet est suspendue pendant un siècle. Il faudra attention 1880, sous la IIIe République, pour que la proposition du député la Seine, Benjamin Raspail, de commémorer la fête nationale le 14 juillet, fasse mouche. A cette époque, le régime cherche à construire un nouvel imaginaire national, autour de symboles républicains communs.

Nîmes : célébration sur le boulevard de la Libération, sous l'autorité du préfet du Gard, Didier Martin.

A Nîmes, sur le boulevard de La libération.
A Nîmes, sur le boulevard de la Libération.
Photo : CM/OG.
L'armée de terre de Nîmes. Photo : CM/OG.
Capture d’écran 2015-07-14 à 13.29.59
Les responsables politiques nîmois assistent à la cérémonie. Photo : CM/OG.
Les sapeurs-pompiers du Gard. Photo : CM/OG.
Les sapeurs-pompiers du Gard. Photo : CM/OG.

Bagnols : cérémonie traditionnelle dans la capitale du Gard rhodanien. Le défilé est parti de la place Mallet pour rejoindre le monument aux morts de la place Jean-Jaurès, où des gerbes ont été déposées par la municipalité, les anciens combattants et le Souvenir français.

Le cortège bagnolais, ce matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le cortège bagnolais, ce matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le cortège s’est ensuite rendu au monument aux morts du square Thome, où le maire Jean-Christian Rey a affirmé que « la République et la paix sont des combats de tous les jours », avant d’estimer que compte tenu des attentats de janvier, « ce 14 juillet a une importance particulière » pour « montrer notre attachement indéfectible à la République, qui est attaquée par ceux qui veulent instaurer un régime de terreur. » Le maire a ensuite salué l’ensemble des forces de l’ordre avant d’inviter à « continuer de faire vivre sans relâche les valeurs de la République. »

Alès : C'est au square Verdun que la cérémonie du 14 juillet s'est déroulée ce matin. Pas de défilé à travers la ville ni de discours, mais juste des dépôts de gerbes par le maire d'Alès Max Roustan et le sous-préfet François Ambroggiani devant le monument aux morts.

Cérémonie du 14 juillet, ce matin devant le monument aux morts. EB/OG
Cérémonie du 14 juillet, ce matin devant le monument aux morts. EB/OG

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité