A la uneInsolite

INSOLITE La CCI d’Alès découvre des pépites dans ses archives

Article du journal l’Éclair, en avril 1938. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Article du journal l’Éclair, en avril 1938. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Le 17 août, la chambre de commerce et d'industrie d'Alès déménage dans les locaux du Myriapôle. En faisant les cartons, les salariés ont découvert de véritables pépites cachées dans les archives de l'établissement.

Les déménagements ont parfois du bon. Ils permettent souvent de tomber sur des reliques dont on avait oublié l'existence. C'est ce qui s'est passé dans les sous-sols de la CCI alésienne : rangement oblige, il a fallu remettre le nez dans les archives. Et quelle ne fut pas la surprise des salariés lorsqu'il sont tombés sur des écrits datant de plus d'un siècle. Les curieux pourraient y passer des heures.

Dans des dossiers jaunis et méticuleusement classés, on trouve de tout : livres de compte, correspondances de guerre, vieux journaux, rapports sur l'activité des filatures du bassin... Il y a même des télégrammes émis de Marseille en 1919 ! Jadis, la CCI avait notamment pour mission de délivrer des coupures de monnaie de 1 franc et 50 centimes.

Le voyage dans le temps ne s'arrête pas là. Une vieille boîte datée du 25 avril 1938 retrace la journée d'inauguration du nouvel hôtel de la chambre de commerce, dans l'impasse de l’Évêché. Sur les photographies en noir et blanc, on reconnaît à leur tenue les personnalités politiques réunies autour de Louis Champeyrache, président de l'établissement. Nous pourrons même savoir ce qu'ils ont mangé à cette occasion : le menu du banquet est rangé en plusieurs exemplaires dans le dossier.

Parmi toutes ces trouvailles, les données économiques seront conservées par la CCI tandis que les documents historiques seront transférés aux archives municipales.

D'ici le 17 août, les 42 salariés auront quitté les lieux, actuellement en chantier de rénovation, pour s'installer au chemin de Trespeaux. Quant aux services du Myriapôle, ils investiront l'établissement de la rue Michelet le 12 août. Ils seront rejoints par les salariés de la maison de l'emploi, puis, dans quelques mois, du service communication de l'agglomération.

En images

Des coupures de guerres 1914-1918 ont été retrouvées. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Des coupures de guerres 1914-1918 ont été retrouvées. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Télégrammes en provenance de Marseille. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Télégrammes en provenance de Marseille. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Retrait des coupures de la chambre de commerce d'Alais. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Retrait des coupures de la chambre de commerce d'Alais. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Photo prise lors de l'inauguration du nouvel Hôtel de commerce, le 25 avril 1938. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Photo prise lors de l'inauguration du nouvel Hôtel de commerce, le 25 avril 1938. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Le journal mensuel des CCI de Nîmes et d'Alès (décembre 1961). Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Le journal mensuel des CCI de Nîmes et d'Alès (décembre 1961). Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

1 commentaire sur “INSOLITE La CCI d’Alès découvre des pépites dans ses archives”

  1. Il faut bien caser les 23 salariés du service pléthorique de la communication propagande de l’Agglo. C’est le Midi Libre qui va être jaloux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité