A la uneActualités

NÎMES La pharmacie de Cap Costières ferme définitivement ses portes

La pharmacie de Cap Costières est fermée. Photo Tony Duret / Objectif Gard
La pharmacie de Cap Costières est fermée. Photo Tony Duret / Objectif Gard
La pharmacie de Cap Costières est fermée. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Après dix ans de combats, les époux Pelissier, qui tiennent l’unique pharmacie de Cap Costières à Nîmes, ont fini par céder : ils viennent de fermer leur pharmacie.

« Cette fois, on arrête », souffle Michel Pelissier, fatigué par dix ans de combats administratifs et quatre fermetures de son officine. Depuis quelques jours, ceux qui ont fait un détour par Cap Costières ont probablement aperçu un grand écriteau sur la devanture de la pharmacie : « Votre pharmacie est fermée, est-il écrit. Nous nous excusons pour cette fermeture brutale, mais nous nous sommes battus jusqu’au dernier instant. Malheureusement le Conseil de l’Ordre des Pharmaciens a obtenu notre fermeture définitive à Cap Costières (…) »

La pharmacie de Cap Costières est fermée. Photo Tony Duret / Objectif Gard
La pharmacie de Cap Costières est fermée. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Depuis une dizaine d’années, le couple, soutenu par l’Agence Régionale de Santé (ARS), se battait contre l’ordre des pharmaciens qui reproche à Claudie et à Michel Pelissier de ne pas avoir respecté l’article L5125-14 du Code de la Santé Publique quand ils ont déménagé de La Placette vers Cap Costières. Selon l’article, la nouvelle pharmacie aurait dû se situer dans une zone où se trouve « une population résidente », résume Michel Pelissier. Et selon lui, la population était bel et bien présente, ce qu’il a tenté de démontrer tout au long de ces années passées devant le tribunal administratif, les cours d’appel et le Conseil d’Etat. Mais rien à faire : l’ordre des pharmaciens a eu le dernier mot.

Aujourd’hui, à Cap Costières, Michel Pelissier ne propose plus que des produits de parapharmacie et s’est mis en recherche d’un nouvel emplacement : « C’est bien avancé. Il serait sur Nîmes et l’on pourrait s’y installer au cours du mois d’octobre ». Une excellente nouvelle pour les sept pharmaciens et préparateurs en pharmacie qui travaillaient à Cap Costières.

Tony Duret

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Une fermeture de pharmacie de petite ville, alors qu’on en dénombre énormément dans les grandes villes, ça se remarque toujours plus. L’arrivée de la vente en ligne sans ordonnance permet de palier à certains besoins sans avoir à réaliser des kilomètres. Par exemple, Illicopharma effectue les livraisons en 24/48h d’après les informations sur leur site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité