A la uneSociété

ALÈS Scandale de l’abattoir : le procureur ouvre une enquête préliminaire

Nicolas Henebelle, procureur d'Alès. EL/OG
Nicolas Hennebelle, procureur d'Alès. EL/OG

Suite à la diffusion de la vidéo des coulisses de l'abattoir d'Alès, l'association L214 a déposé hier une plainte de 98 pages, avec des vidéos, contre l'abattoir d'Alès pour faits d'actes de cruauté, mauvais traitements sur animaux et violation de la réglementation relative à l'abattage. Cette injonction vise principalement des conditions d'élevage des chevaux, cochons, ovins, caprins et bovins.

Le parquet a décidé d'ouvrir une enquête préliminaire "afin de vérifier les éléments fournis", précise le procureur Nicolas Hennebelle. Des investigations seront menées par les enquêteurs de la Brigade nationale d'enquêtes vétérinaires et phytosanitaires, ainsi que la section des recherches de Nîmes.

Par ailleurs, le procureur a également reçu une plainte du responsable de l'abattoir pour atteinte à la vie privée par fixation ou transmission de l'image de personnes.  Elle sera traitée dans le cadre de la même enquête.

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “ALÈS Scandale de l’abattoir : le procureur ouvre une enquête préliminaire”

  1. Quelle horreur, le responsable et les salariés qui sont les tortionnaires de cette boucherie doivent tous être poursiuvis en justice !
    Quelle honte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité