A la uneInsoliteSociété

NÎMES C’KDO, cette boutique où tout est gratuit !

Les membres de la boutique C'KDO. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Les membres de la boutique C'KDO. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Les membres de la boutique C’KDO. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Il y a deux semaines, la boutique C’KDO a ouvert ses portes au 10, rue Richelieu à Nîmes. Tous les produits du magasin sont gratuits et tout le monde peut venir se servir !

L’association C’Faire sait incontestablement y faire. Son président, Thierry Charvet, et la fondatrice Christine Tomé, ont eu une idée toute simple qui devrait faire le bonheur de beaucoup de Gardois et même plus. Reposant sur la solidarité, l’entraide, le partage, le vivre-ensemble (…), ce nouveau commerce propose de multiples objets : vaisselle, livres, sacs à main, plantes, jouets pour enfants, objets déco… « Tout repose sur l’économie du don, explique Christine Tomé. Une personne qui entre ici aura peut-être un sentiment de reconnaissance vis-à-vis du donneur. Il a été observé que cette reconnaissance conduit souvent les personnes qui ont reçu à faire un don elles-mêmes ». La méthode fonctionne : ce jeudi après-midi, deux clientes, une mère et sa fille venues de Sommières, ont emporté quelques objets en promettant de venir en déposer à la boutique dans les jours à venir. C’est sur cette solidarité que s’appuie C’KDO pour offrir à ses clients la possibilité de trouver toutes sortes d’objets pratiques.

Une solution écologique

Pour ne pas « stigmatiser la pauvreté », comme le dit Christine Tomé, les clients n’ont pas à justifier de leur situation, de montrer une carte quelconque. Ici, tout le monde est le bienvenu. Pour ce qui est des dons, ce petit commerce de proximité ouvert trois après-midi par semaine (mercredi, jeudi et vendredi de 14h à 17h) accepte tout hormis les vêtements et chaussures. « C’est aussi une manière de lutter contre le gaspillage, ajoute la fondatrice de C’Faire. C’est écologique : plutôt que de stocker ou jeter, c’est mieux de donner, ça limite la pollution ».

Les étagères se remplissent petit à petit. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Les étagères se remplissent petit à petit. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Des expériences réussies ailleurs

Le principe de C’KDO a déjà été essayé ailleurs : à Mulhouse, par exemple, où « Le magasin pour rien » fait le bonheur de la population depuis six ans. A Paris, dans le XIIème arrondissement, c’est à « La boutique sans argent » qu’il faut se rendre. Ces expériences réussies incitent Thierry Charvet et Christine Tomé à y croire encore plus : « A terme, si tout marche comme on l’espère, on aimerait ouvrir d’autres boutiques dans le Gard et aussi proposer des services comme du dépannage en électricité par exemple ». Pour cela, Thierry et Christine peuvent compter sur l’appui de Mickaël Ethève et Kévin Dominguez, deux bénévoles et d’Alexandre Inglebert, en mission de service civique. La solidarité est en marche.

C’KDO – 10, rue Richelieu à Nîmes. Plus d’infos au 04 66 36 23 19 ou par mail contact@cfaire.fr

Tony Duret

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité