A la unePolitique

RÉGIONALES Denis Bouad, président du Département : « Le FN est une voie sans issue »

 

Bouad

Le Président du Département est resté assez discret depuis les résultats du premier tour des régionales. Pourtant, Denis Bouad a des choses à dire avant le vote de dimanche. Interview en trois questions.

ObjectifGard : On ne vous a pas beaucoup entendu après l’annonce des résultats de dimanche pour le premier tour des Régionales ?

Denis Bouad : 40% dans le Gard pour le Front National, quand on est républicain, on ne peut pas être insensible à ce résultat. C’est d’ailleurs à quelque chose près le même résultat que lors des Départementales de mars dernier. Il ne s’agit plus d’un vote de rejet mais bien d’adhésion. Et pourtant même si nous avons déçu, les enjeux de cette élection sont importants. D’autant plus que la réforme, que j’ai soutenue, et qui porte la Région à 13 départements, aura des conséquences pour nos territoires. J’ai été présent dans cette campagne aux côtés de Carole Delga et Damien Alary, car je pense qu’ils sont les plus à même de permettre un travail étroit dans chaque département, afin qu’aucun ne soit oublié. Par ailleurs, rappelons que Damien Alary a investi de façon très forte pour le Gard avec des investissements de plusieurs millions d’euros en faveur de notre économie locale. Ces investissements, en dehors de toute considération politique, sont importants pour l’avenir du Gard, qui rencontre de nombreuses difficultés.

OG : Est-ce que la gauche est à l’origine du résultat du FN notamment dans le Gard ?

D. B. : Nous sommes tous responsables, gauche et droite confondues. Déjà, en mars dernier, le score était similaire. Il y a urgence à se rassembler notamment à gauche. Regardez, avec nos partenaires naturels, nous n’étions pas d’accord sur tout et, finalement, aujourd’hui, on trouve des accords pour faire avancer le Gard. Le Front National, c’est la division, le rejet de l’autre, comment vous voulez travailler avec eux ?

OG : Comment vous faites au sein du conseil départemental car le FN a des élus ?

D. B. : C’est impossible, ils ne sont d’accord sur rien. Leur intérêt n’est pas de faire avancer le territoire, mais de s’opposer. Quand on observe leur position pour ces Régionales, c’est du vide : ils ne parlent pas des lycées, des transports, du développement économique, … Ils sont dans une vision nationale basée uniquement sur l’insécurité, mais il faudrait leur rappeler que la Région n’a pas la compétence sur la sécurité des citoyens, c’est l’Etat. Je crois sincèrement qu’aujourd’hui, ils n’apporteront rien. Le Front National est une voie sans issue. D’ailleurs, je suis entièrement favorable aux désistements dans les régions où le risque d’une victoire FN est grand. Que l’on se le dise : il y a les républicains et il y a les autres. Moi, quand j’entends que les jeunes votent Front National, je n’en suis pas si sûr. Je pense davantage qu’ils s’abstiennent et l’abstention profite au FN. Donc, il est temps de se ressaisir.

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

5 commentaires

  1. Bouad a raison sur le fait que le vote FN est désormais un vote d’adhésion à un projet. Celui de Louis Aliot pour notre région reçoit un écho trés favorable. Le + du FN régional est qu’il inscrit son projet dans l’avenir immédiat et national.
    Une région stratége et patriote dans un état libre et souverain c’esr autre chose que la tambouille politicienne UMPS…

  2. Et nous allons encore moins l’entendre après les élections!!
    Avec Alary ils ont vidé les caisses en faisant le père Noel avant l’heure. Maintenant profil bas jusqu’au prochaine élection.
    C’est ca une politique de gauche

  3. Nous sommes tous responsables, gauche et droite confondues. c’est ce qu’écrit Mr BOUAD enfin ces élus de droite de gauche du centre prennent conscience qu’ils nous ont tellement menés en bateau qu’ils ne nous est plus possible de croire en eux – ils veulent tout simplement d’ailleurs pouvoir continuer à profiter de leurs privilèges qui ne sont d’ailleurs que les leurs ! pendant que le peuple saigne !

  4. on a beau dire que faute avouée cher Mr Bouad, est à demi pardonnées quand il s’agit de la politique régionale on ne peut pardonner le choix délibéré d’ignorer la rive droite du Rhône, depuis que la « gauche » en a la mandature, et en plus ils prennent les mêmes et recommencent, leur romance surannée, et s’étonnent que ces citoyens excédés par leur attitude aient voté massivement FN alors q’ ils ne leur ont pas laissé d’autre choix, fallait peut-hêtre se poser la question avant le premier tour …si vous perdez la région ce ne sera que de votre faute ….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité