A la unePolitique

ALÈS La contre-proposition des anti-agglo est prête

Rassemblement des anti-agglo hier soir devant la sous-préfecture. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard
Rassemblement des anti-agglo hier soir devant la sous-préfecture. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

Ils y travaillent depuis plusieurs semaines : hier soir, lors d'une manifestation devant la sous-préfecture, les opposants à une agglomération d'Alès à 75 communes ont levé le voile sur leur contre-proposition.

Le préfet du Gard acceptera t-il une intercommunalité à 23 communes dans le nord du département ? Voici la proposition des élus qui refusent d'intégrer l'agglomération d'Alès. Ils envisagent plutôt de regrouper l'ensemble du Pays Grand'Combien et des Hautes-Cévennes avec une partie de la communauté de communes de Vivre en Cévennes, soit quatre villages : Le Martinet, Saint-Florent-sur-Auzonnet, Saint-Jean-de-Valériscle et Les Mages. Au total, cette intercommunalité rassemblerait un peu plus de 20 000 habitants.

« Ce projet répond aux exigences de la loi et avec une taille raisonnable », soutient Yannick Louche, maire de Cendras. Ces nouveaux contours ont pu être définis lors de plusieurs réunions de travail organisées entre les élus concernés. A présent, le temps presse puisque les amendements à la carte du préfet seront débattus dans une semaine, vendredi 5 février, en commission départementale de la coopération intercommunale. Et ce mardi soir, la contre-proposition des anti-agglo n'avait pas encore été envoyée en préfecture.

« Nous allons demander au sous-préfet de donner du temps au temps », réclame Claude Magnien, président du Comité de défense des usagers et des services publics dans les Hautes-Cévennes. A l'issue du rassemblement, qui a rassemblé 140 personnes, Olivier Delcayrou a reçu une délégation dans son bureau.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

14 réactions sur “ALÈS La contre-proposition des anti-agglo est prête”

  1. Je ne suis pas sûr que certaines communes soient d’accord.Il me semble même que certaines communes citées par les anti-agglo se sont déjà manifestées pour entre dans l’agglo.Ont-ils demandé leurs avis? J’en doute.

    1. Quels intérêts ont ses élus à vouloir brader voire suicider le restant de démocratie de proximité, en rejoignant une Agglo où ils seront de petits pions sans pouvoir. C’est incompréhensible.

  2. Exact, je sais que Les Mages, St Jean de Valériscle, St Florent/Auzonnet ont déjà dit oui à l’agglo. Soit les maires ont changé d’avis, soit les anti-agglo ne manquent de culot.

  3. La loi Notre est une mauvaise loi.Ceci étant dit,aujourd’hui les communes doivent choisir.Rejoindre l’Agglo pour le nord de l’arrondissement est sans doute la moins mauvaise solution.Regrouper le Pays Gd’Combien avec la vallée de l’Auzonnet…il falait vraiment y penser.Et pourquoi pas Béssèges!

    1. quand les pro-agglo vont-ils se manifester? les anti-agglo font croire qu’ils vont présenter une contre-proposition.je reprends la même interrogation de mon précédent message: les communes de La Grand’Combe, Branoux les Taillades, Ste Cécile d’Andorge, Portes et Laval-Pradel qui ont voté pour l’agglo, se sont-ils déjugés? Ou alors les anti-agglo prennent leurs désirs pour des réalités? Après tout, ils peuvent toujours proposer de faire une interco sans les communes ci-dessus et prendre Bessèges, Peyremale, Molière sur Cèze, Gagnières, Meyranne. Ca aurait aussi de la gueule.

  4. C’est nouveau ces réunions avec les élus concernés mais il y a eu beaucoup d’oublis dans les convocations. Qu’en est-il des 3
    communes des Hautes Cévennes qui veulent aller en Lozère et de celle qui veut rejoindre l’agglo. Vive l’information juste, réelle et indépendante.

  5. quel folklore.on voit sur la photo des anti agglo qui habite depuis longtemps dans l agglo ils viennent juste au pays gd combien pour toucher leur cheque .cette proposition n est pas tres complete il devrait y avoir les pres st jean les cevennes cela serait plus complet.la cdci comprendrait mieux.mais enfin les grands démocrates quils sont ont ils demande l avis de commune qui on déjà choisit.une minorite veux imposer son choix.helas dans d autres pays ily a quelques annees peut etre ici c est finit.j espere que le prefet seras contre la recevabilite d une proposition ubuesque et denuer de bons sens.

  6. ils ne connaissent meme pas les maires qui sont pour l agglo. ils n ont pu les joindres pour leur proposer leur creativite.bon c est l heure de l ecole

  7. Où travaille celui qui tient le micro? les anti-agglo vont déposer une contre-proposition par principe car elle ne sera pas recevable.
    Le savent-ils? certainement. c’est dommage que certains élus se laissent embarquer dans cette galère. les anti-agglo ne veulent pas que le préfet leur impose un nouveau territoire et eux veulent imposer un nouveau territoire à des communes qui ont déjà dit oui à l’agglo. Bizarre!!! vous avez dit bizarre?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité