A la unePolitique

NÎMES Florian Philippot : « Le Gard est un modèle à suivre »

Julien Sanchez, Florian Philippot et Yoann Gillet. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Julien Sanchez, Florian Philippot et Yoann Gillet. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Ce midi, le numéro 2 du Front National, Florian Philippot, était à Nîmes pour un déjeuner patriotique avec près de 400 militants. Avant de passer à table, entouré du maire de Beaucaire Julien Sanchez, du député Gilbert Collard et du secrétaire départemental Yoann Gillet, il a indiqué son plan d’action avant les échéances de 2017.

Mobiliser, travailler et - surtout - gagner ! Voilà comment on pourrait résumer en trois mots les ambitions du Front National en 2016-2017. On pourrait y ajouter "rassembler" puisque le parti ne compte pas délaisser ses électeurs. « D’ici l’été, prévient Yoann Gillet, on va se rendre dans l’ensemble des cantons et organiser plus d’une vingtaine de réunions publiques. On va former nos élus, nos adhérents. On va également éditer un livret pour présenter le travail de nos élus, de notre député. En clair, 2016 sera une année de travail avec un seul but : Marine Le Pen à l’Elysée en 2017 ».

Même son de cloche pour le maire de Beaucaire Julien Sanchez qui profite de l’occasion pour envoyer un petit tacle aux autres formations politiques : « On va continuer à respecter nos engagements. Non seulement on avait promis que les impôts n’augmenteraient pas, mais à Beaucaire, par exemple, on les baisse ! Contrairement à Vauvert où le maire a dit qu’il augmenterait de 10% les trois taxes ». L’intéressé appréciera…

Philippot : « le kärcher est resté à la cave »

En entendant le constat dressé par Julien Sanchez, Florian Philippot sourit. La droite, la gauche, il veut en faire son affaire : « On va démasquer les imposteurs, promet-il. François Hollande qui, dans « ELLE », se présente comme un féministe : je ne l’ai pas entendu sur les femmes qui ont été violées à Cologne. Je ne l’ai pas non plus entendu sur la loi El Khomri. Qui seront les premières victimes de cette loi ? Qui sont les personnes les plus fragiles dans l’emploi ? On le sait bien : les femmes ». Et les Républicains dans tout ça ? « Les ex-UMP ont tellement de soucis internes… Leurs discours d’enfumage on les a entendus 1 000 fois. Souvenez-vous du kärcher, il est resté à la cave ».

A l'évocation du sigle UMP, Gilbert Collard frissonne : « Je vais assigner l’UMP pour contrefaçon ! », assure-t-il en déclenchant par la même occasion les rires de ses partenaires d’interview. « Non mais je vais faire un catalogue de toutes mes propositions qui sont ensuite reprises par l’UMP, indique l’avocat. C’est extraordinaire de voir à quel point on est pillés ».

Avant de rejoindre les militants gardois réunis dans le patio de l’Atria, Florian Philippot a loué le « brio et le dynamisme » de Yoann Gillet, les « résultats remarquables, élections après élections » de Julien Sanchez, et le « boulot abattu » par Gilbert Collard. Et d’ajouter : « Le Gard est un modèle à suivre. C’est l’un des meilleurs départements de France aussi bien en termes de résultat qu’en dynamisme ». Un discours qui a dû séduire les 400 militants gardois venus à sa rencontre.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité