Actualité générale.Actualités

NÎMES L’hôpital des nounours apporte son lot de sourires

L'hôpital des Nounours, une bonne occasion de faire rire des enfants qui n'ont pas forcément le coeur à ça... (Photo DR)
L'hôpital des Nounours, une bonne occasion de faire rire des enfants qui n'ont pas forcément le coeur à ça... (Photo DR)
L’hôpital des Nounours, une bonne occasion de faire rire des enfants qui n’ont pas forcément le coeur à ça… (Photo DR)

Depuis une dizaine d’années, les étudiants de deuxième année de médecine faisant partie de la Corporation des carabins crocodiles (CCC) organisent « l’hôpital des nounours ».

Cette action nationale, pilotée par l’Association nationale des étudiants en médecine de France (ANEMF), consiste à dédramatiser l’environnement hospitalier aux enfants de grande et moyenne section de maternelle ainsi que de leur enseigner les bases de l’hygiène.

Pour les étudiants, l’hôpital des nounours est l’occasion de s’exercer à la rencontre avec le patient, à la prise de décisions et aux explications des procédures de soins et de sécurité visant à améliorer leur sens du contact.

Durant cette matinée ludique et pédagogique, les enfants des écoles Talabot et Lakanal de Nîmes, encadrés de leurs accompagnants et enseignants, se rendront à l’hôpital des nounours avec la peluche « malade » de leur choix et seront invités à choisir la maladie supposée de leur nounours. Ainsi, l’enfant vit une vraie reconstitution des procédures de soins normalement appliquées aux malades avec un circuit de prise en charge défini, depuis la simple consultation médicale, en passant par la réalisation d’un cliché radiologique et pouvant aller jusqu’à une opération au bloc opératoire fictif.

Aujourd’hui, l’hôpital des nounours a lieu dans les 35 facultés de médecine françaises, et reçoit plus de 10000 enfants chaque année.

A Nîmes, les enfants apprendront à soigner leur nounours auprès des étudiants en médecine  ce jeudi 31 mars de 9 h à 16 h 30 à la Salle du Plan blanc.

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 38 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité