A la uneEconomie

GARD Les très petites entreprises, « des vraies locomotives » à l’honneur cette semaine

Hier matin, lors du lancement de la semaine des TPE à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier matin, lors du lancement de la semaine des TPE à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le réseau associatif BGE, qui accompagne les créateurs d’entreprise depuis plus de 25 ans dans le département, a donné le coup d’envoi de sa première Semaine des Très petites entreprises (TPE), mardi matin à Bagnols.

Et pour les mettre en lumière, BGE a choisi l’Epicerie des Copines, ouverte en juin dernier rue Crémieux par Agnès Demeulemester.

« C’est gagnant-gagnant »

« Licenciée après quinze ans de (son) entreprise », Agnès Demeulemester décide l’année dernière de se lancer dans le commerce de proximité, « pour créer quelque chose de convivial et vendre des bonnes choses. » Un pari relevé aujourd’hui avec son épicerie, qui vend des produits bio et locaux dans une rue où les rideaux baissés ne manquaient pas il y a encore quelques mois.

« C’est gagnant-gagnant, vous créez de l’emploi, de l’activité et vous faites travailler des producteurs en circuits courts », s’est félicité le maire Jean-Christian Rey, qui qualifie les TPE de « vraies locomotives », quand la conseillère régionale Catherine Eysseric a souligné « le bel enthousiasme » d’Agnès Demeulemester. Alors pour favoriser ces ouvertures de commerces, la mairie et l’agglomération ont mis en place des outils, « comme l’office de entreprises qui permet une mise en réseau, on est là pour soutenir les commerces », a noté le conseiller municipal délégué au commerce Philippe Berthomieu.

200 créations d’entreprises aidées chaque année dans le Gard

Et outre ces aides, Agnès Demeulemester a été suivie par le réseau BGE : « ils m’ont aidée, et on se voit régulièrement pour regarder les chiffres, on a un lien. » « Chaque année on reçoit 1 600 personnes et on aide à la création de 200 entreprises dans le Gard », explique Anne Oliva, directrice de BGE Gard-Lozère.

L’association, qui poursuit un accompagnement jusqu’à cinq ans après la création, « joue un peu le rôle d’un chef d’orchestre », poursuit la directrice : « on aide les créateurs à structurer leurs projets, on les met en relation avec les bonnes personnes, nous sommes des facilitateurs. » Et ça marche : 74 % des entreprises accompagnées par le réseau sont toujours en activité trois ans après leur création, un taux sensiblement supérieur à la moyenne.

Dans ce domaine comme dans beaucoup d’autres, si tout seul on va vite, ensemble on va plus loin.

Et aussi :

Les autres dates de la Semaine des TPE dans le Gard : le mardi 29 mars à 18h30 à la galerie d’art Denpé à Villeneuve, le mercredi 30 mars à 18h30 au studio de musique l’Anatole à Alès, le jeudi 31 mars à 18h30 au restaurant Alternative Tartare à Nîmes et le vendredi 1er avril à 9 heures à l’épicerie et fabrique de pâtes Attilio Pasta à Calvisson.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité