A la uneEconomie

FAIT DU JOUR Alès : de la châtaigne hydratante dans votre make-up

Photo dillustration. Eloïse Levesque/Objectif Gard
Photo d'illustration. Eloïse Levesque/Objectif Gard

L'incubateur de l'Ecole des Mines d'Alès recèle de projets porteurs pour le territoire. Adéline et Julie, 31 ans, y créent actuellement leur marque innovante de maquillage hydratant à la châtaigne. "L'Accent" devrait voir le jour en 2017.

La châtaigne, fruit symbole des Cévennes, n'a pas que des vertus gustatives et gastronomiques. C'est aussi un produit naturel riche en sucres rares hydratants. Une propriété encore peu exploitée dans le maquillage.

Tout démarre en 2014. A 29 ans, Adéline Constance, originaire d'Avignon, a multiplié les expériences dans les cosmétiques. Formulation, création de gammes de soin bio, conseil en entreprise, la jeune scientifique "s'éclate" et a envie d'aller plus loin. A l'autre bout de la France, en Bretagne, Julie Lambert, effectue des études semblables en chimie avant de se spécialiser dans le contrôle qualité. Elle rêve depuis longtemps de monter sa propre marque. De leur rencontre naîtra "L'Accent", projet de maquillage-soin nouvelle génération, fabrication cévenole.

Julie Lambert et Adéline Constance au laboratoire de lEcole des Mines. Eloïse Levesque/Objectif Gard
Julie Lambert et Adéline Constance au laboratoire de l'Ecole des Mines. Eloïse Levesque/Objectif Gard

Un 2 en 1 adapté aux peaux sensibles

Sous contrat avec l'incubateur de l'Ecole des Mines d'Alès depuis presque deux ans, les compères sont en train de créer un fond de teint hydratant à haute tolérance dermatologique. "Par essence, la poudre est asséchante. En l'associant aux actifs de la châtaigne, elle prend de nouvelles fonctions, pour une hydratation plus efficace et plus homogène", explique Adéline, pipette à la main. Et à Julie d'ajouter : "Plus besoin d'associer poudre et crème. C'est un 2 en 1 basé sur des produits naturels, adapté aux peaux sensibles et acnéiques. Ce qui est rare en cosmétique. L'offre est peu satisfaisante en la matière".

Pour Adéline, la formulation est un jeu d'enfant. Le parcours de création d'entreprise l'est beaucoup moins. En cours de dépôt de brevet, le produit doit encore subir de nombreux tests cliniques coûteux. A la recherche de financements, les entrepreneuses bénéficient de l'appui logistique de l'Ecole des Mines. Nathalie Azéma, référente du projet : "Leur action est proche de nos activités de recherche et on peut vraiment les aider dans leur cœur de métier. C'est une démarche dans l'air du temps, elle valorise la châtaigne et peut générer des synergies à l'échelle de la Région".

La commercialisation est prévue pour septembre 2017 en parapharmacie et sur la Toile. La marque alésienne devrait ensuite élargir sa gamme aux baumes à lèvres, anti-cernes et mascaras.

Eloïse Levesque

En savoir plus

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

1 commentaire sur “FAIT DU JOUR Alès : de la châtaigne hydratante dans votre make-up”

  1. Une initiative Avigno-breto-cévenole. La châtaigne de la région attire de jeunes talents qui créent les emplois de demain. Bonne chance à toutes les deux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité