ActualitésPolitique

ALÈS Loi Travail : « La bagarre n’est pas terminée ! »

Environ 300 personnes se sont mobilisées devant la permanence du député. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Environ 300 personnes se sont mobilisées devant la permanence du député. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Environ 300 personnes se sont mobilisées devant la permanence du député. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Une nouvelle mobilisation contre la loi Travail a rassemblé environ 300 personnes, ce jeudi après-midi, devant la permanence du député Fabrice Verdier.

Non, la bagarre n’est pas terminée. C’est ce que les organisations syndicales continuent de crier haut et fort, et encore plus fort depuis que le gouvernement a dégainé l’arme du 49-3 pour faire passer en force la réforme portée par la ministre du travail Myriam El Khomri. Alors que la motion de censure des groupes Les Républicains et Union des démocrates et indépendants est examinée cet après-midi à l’Assemblée, les mobilisations se poursuivent donc, partout en France, à l’appel de sept syndicats.

A Alès, les manifestants se sont donnés rendez-vous à 14 heures devant la permanence du député socialiste Fabrice Verdier. Pas de défilé dans les rues du centre-ville, juste quelques discours semblables à ceux des semaines précédentes, avec la nouveauté du 49-3 : « Son usage est une insulte aux organisations syndicales qui veulent négocier des droits nouveaux (…) La loi travail telle qu’elle est aujourd’hui, c’est la possibilité de licencier plus facilement, c’est la facilitation de la pression sur les salariés, c’est le plein pouvoir au patron !« , lance Bruno Rivier.

Et Alain Perrod, de la FSU, d’enchaîner sur les propos tenus par François Hollande en 2006  : « Il déclarait que le 49-3 était une brutalité, un déni de démocratie lorsque De Villepin en avait fait usage pour le CPE ! Et aujourd’hui, le gouvernement refuse le débat démocratique ». Et ce malgré les 70% de la population française opposés à la loi Travail.

D’autres mobilisations sont prévues dans la capitale des Cévennes la semaine prochaine : mardi 17 mai à 10h30 devant la mairie et jeudi 19 mai, même heure, devant la permanence du député.

Petit message à l'attention du député. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Petit message à l’attention du député. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Moralité : faut jamais croire un socialiste. Arrivée au pouvoir ils n’ont qu’une hâte y rester en se reniant . Et pour cela ils ne perdent ps de temps. Ce faisant ils perdent leur âme, leurs électeurs et font la courte échelle vers le pouvoir à l’extrême-droite. le clan le Pen remercie Hollande-Valls …leurs meilleurs agents électoraux. Quant aux rares socialistes intègres, ils se font traiter de tous les noms par les suivistes droitiers pour ne pas se comporter en godillots prompts à avaler toutes les couleuvres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité