ActualitésPolitique

NÎMES Le combat continue à la mosquée de la gare…

Photo : Coralie Mollaret.
Les huissiers se sont rendus à la mosquée de la gare en début d'après-midi. Photo : Coralie Mollaret.

Opposés à la fermeture de la mosquée de la gare, les fidèles poursuivent l’occupation de leur lieu de culte, situé au 8 boulevard Sergent Triaire. 

A l’affût. Ce mardi, au lendemain de la décision du maire de fermer leur lieu de culte, les fidèles appréhendent l’arrivée des forces de l’ordre pour les évacuer. Chaque voiture de police qui passe, chaque sirène qui hurle, donnent lieu à la même interrogation : « ils viennent pour nous déloger ? ». Cet après-midi, aux alentours de 14h, les occupants ont reçu la visite d’un huissier. « Il est venu voir si nous étions toujours là », relaie Driss El Moundi, président du Conseil régional du culte musulman. Et oui, ils sont toujours là. Au quatre coins de ce bâtiment communal de 2 000 m2, les fidèles discutent. On refait l’histoire, on échange, on débat. Mais surtout, on s’impatiente...

Toujours pas d'évacuation 

À la mi-journée, plusieurs responsables viennent les visiter, exprimer leur soutien comme les communistes Christian Bastid ou Sylvette Fayet. D’autres, témoignent leur solidarité par téléphone, comme la vice-président (sans étiquette) au Département Amal Couvreur ou la députée PS Françoise Dumas.

Photo : CM.
Abdellah Zekri, président de l'Observatoire des actes islamophobes du CFCM et la vice-présidente de l'Association culturelle islamique Dominique Minoun. Photo : CM.

Plus tôt dans la journée, la vice-présidente de l'Association culturelle islamique Dominique Minoun est de retour à la mosquée. Si les avocats étaient prêts à lancer les procédures, certains membres du bureau - sous les conseils d’Abdellah Zekri, président de l'Observatoire des actes islamophobes du CFCM - tentent, une dernière fois, de contacter le maire de Nîmes afin de trouver une solution amiable. « Ca vaut mieux pour tout le monde », explique l’un des membres du bureau qui espère que la mobilisation portera ses fruits.

Dans son idée, celui-ci aimerait que la Ville lui vende le bâtiment et « pour les travaux on se débrouillera ». Seul hic : l’association n’a, à ce jour, pas les fonds pour acheter ce bien immobilier estimé par France Domaine à plus de 500 000 €.

Pour donner des forces aux occupants, du thé et des dattes ont été distribués. Photo : Coralie Mollaret.
Pour donner des forces aux occupants, du thé et des dattes ont été distribués. Photo : CM

Les procédures judiciaires lancées demain matin

Les heures passent, l’impatience grandit. Finalement la municipalité ne répondra pas à leurs sollicitations. Abdellah Zekri dégaine alors son portable et, sûr de lui, appelle les avocats : « on a assez attendu, lancez la procédure ! ». En parallèle, un cabinet doit être madaté pour procéder à une contre-expertise sur l’état du bâtiment.

Il est un peu moins de 18 heures. Les responsables associatifs se préparent à rencontrer le préfet. Deux heures plus tard, Dominique Mimoun se réjouit : « le préfet nous a dit que nous pouvions dormir tranquille. Il nous a certifié qu'il ne donnerait pas l'ordre d'évacuer la mosquée... Après, comme on dit, la procédure suit son cours ». Une victoire pour les fidèles mais certainement de courte durée puisque selon nos informations, le Préfet du Gard a été saisi par le maire de Nîmes cet après-midi. Le dossier est à l'étude ... une décision devrait être prise rapidement.

Coralie Mollaret

Lire aussi : NÎMES Mosquée de la gare : plainte au pénal pour mise en danger d’autrui

NÎMES Fermeture de la mosquée de la gare : « la mairie nous a mené en bateau »

FAIT DU JOUR Nîmes : le maire ordonne la fermeture de la « mosquée de la gare »

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

3 réactions sur “NÎMES Le combat continue à la mosquée de la gare…”

  1. Et voilà que cela va encore tourner autour de l’islamophobie (alors qu’il n’y a peut être qu’une énième opération immobilière en cours).
    Décidément, avec certains c’est souvent rengaine, signe d’un complexe ou sujet de psycho ?
    Ceci étant, voir les communistes en particulier et la gauche en général monter au créneau en manipulant ceux qu’ils espèrent leur futur fond électoral est pathétique.
    Les croyants sincères sauront trouver les moyens de surmonter ce très petit désagrément.

  2. Tiens, Monsieur Jacob a mis de l’eau dans son vin (ou du moins essaie-t-il) D’habitude, lors des conseils municipaux à Nîmes, lui-même et ses semblables n’ont pas de mots assez durs pour fustiger ces subventions versées à des associations de quartier ou ces fonds utilisés pour réhabiliter des logements sociaux, qui vont abriter des occupants qui ne sont pas « Français de souche », ou que sais-je encore. Monsieur Jacob aurait-il l’intention de changer de parti, et d’aller voir si c’est mieux chez les Reps (qui eux pratiquent sans complexes la manipulation des populations: voir les dernières élections municipales)?

    1. -Nous avons seulement le sens des priorités, du bon sens et du pragmatisme.
      -Les contribuables n’ont pas à financer des associations cultuelles, politiques, communautaristes.
      -Il me serait vraiment désagréable d’apprendre qu’un logement social est attribué à un djihadiste revenu de Syrie ou d’Irak, à un immigré illégal lorsque des Français attendent ce logement depuis des années.
      -nous votons les subventions qui touchent le sport, la culture (mais ne comptez pas sur nous pour financer l’apprentissage de l ‘islam via une assos sous couvert …d’ouverture d’esprit)
      -je suis très bien au Front National, mouvement républicain qui entend faire vivre la démocratie -> proportionnelle, référendum …
      J’invite les lecteurs d’O.G à oser le FN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité