Actualités

NÎMES – ALÈS Hommage aux morts pour la France en Indochine

Cérémonie en hommage aux français morts en Indochine. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Cérémonie en hommage aux français morts en Indochine. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Ce matin, à 11h, à Nîmes comme à Alès, une cérémonie du souvenir a rendu hommage aux morts pour la France en Indochine.

A Nîmes, c'est au square du 11 novembre que l'hommage a été rendu en présence du directeur de cabinet du Préfet du Gard, Carl Accettone, de Christian Bastid, de Thierry Procida ou du Colonel Stéphane Lacroix.

Avant le traditionnel dépôt de gerbe et la Marseillaise, Carl Accettone a lu un message écrit par Jean-Marc Todeschini, Secrétaire d'Etat chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire. Il a rendu hommage aux légionnaires, tirailleurs, gendarmes, soldats qui ont maintenu la présence française en Indochine de 1940 à 1945. "La France se souvient de chacun de ses soldats (...) Nous avons en mémoire le sacrifice de ces soldats, les dignes héritiers des poilus de 14-18".

Au square du Bosquet d'Alès. Eloïse Levesque/Objectif Gard
Au square du Bosquet d'Alès. Eloïse Levesque/Objectif Gard

A Alès également, le sous-préfet, les anciens combattants, et plusieurs élus de la ville étaient présents au square du Bosquet. Dont Christophe Clos, conseiller municipal d'opposition FN, d'ordinaire absent des cérémonies commémoratives.

Pour rappel, cette journée d'hommage instituée en 2005 correspond au jour du transfert de la dépouille du Soldat Inconnu d'Indochine, le 8 juin 1980, à la nécropole nationale de Notre-Dame de Lorette. Le bilan officiel de la guerre estime à 47 000 les pertes militaires françaises, auquel il faut ajouter les 28 000 autochtones morts en servant dans le Corps expéditionnaire français en Extrême-Orient et 17 000 tués dans les armées des Etats associés de l’Indochine. Les Viêt-minh, défenseurs de l'indépendance, évaluent à environ 500 000 le nombre de leurs morts.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité