A la uneEconomiePolitique

GARD RHODANIEN Feu vert pour le rachat de l’ancien site Arcelor-Mittal

Hier soir, lors du conseil communautaire (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir, lors du conseil communautaire (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« C’est une excellente opération » : le président de l’agglo du Gard Rhodanien Jean-Christian Rey n’a pas caché sa satisfaction au moment de voter une convention sur le rachat de l’ancien site d’Arcelor-Mittal, à l’Ardoise, hier soir lors du conseil communautaire à Bagnols.

Une convention avec l’Etablissement public foncier Languedoc-Roussillon (EPF LR) qui va permettre à l’agglo de « faire une opération blanche », affirme le président.

« Ça ne coûtera rien, l’EPF LR fait l’avance »

En résumé : l’EPF LR va acheter les terrains concernés (68 hectares) pour 1,9 million d’euros (1,5 million auxquels s’ajoutent les frais de notaires et les taxes) à Arcelor-Mittal, et l’agglo du Gard Rhodanien s’engage à les lui racheter dans un délai de cinq ans, si elle ne les a pas vendus d’ici là. « Ça ne coûtera rien, l’EPF LR fait l’avance » résume Jean-Christian Rey qui l’affirme : « on a des demandes » d’entreprises souhaitant y élire domicile.

« Et le coût de la dépollution et de la protection contre le risque d’inondation ? » demandera le conseiller Bagnolais Christian Roux. « Si on réalise ce qui était prévu, les études disent qu’il n’y a pas besoin de dépolluer » répondra le président, quand son vice-président Bernard Pasquale affirmera que concernant le risque inondation, « nous avons l’autorisation de construire autant que ce qu’il y avait avant, soit 84 000 mètres carrés de plancher bâti. » Remise sur la table plus tard par le conseiller LR de Laudun-l’Ardoise Yves Cazorla, la question de la dépollution sera de nouveau abordée par Jean-Christian Rey : « si on n’avait pas eu les garanties, on n’aurait pas racheté. »

« Arcelor-Mittal s’en sort très bien »

Si la pertinence du projet et la réindustrialisation du site a fait consensus, des voix se sont toutefois élevées. Ainsi, le maire de Saint-Nazaire Gérald Missour trouve que « le groupe Arcelor-Mittal s’en sort très bien, beaucoup de familles ont été touchées de plein fouet par la politique d’Arcelor-Mittal (référence à la fermeture du site en 2004, ndlr), et là le deuxième effet Kiss Cool est qu’Arcelor-Mittal va à nouveau gagner de l’argent sur ce site. » Un avis partagé par l’élu LR de Laudun-l’Ardoise Yves Cazorla et par le communiste spiripontain Jean-Marie Daver.

« On est sur du développement économique, une chance historique de récupérer ce terrain et de pouvoir y faire des choses, a répondu Jean-Christian Rey. On a levé toutes les contraintes, ça a été des années de travail. » Le président estimera également que « 68 hectares rachetés 1,5 million, je ne suis pas sûr qu’on trouve beaucoup de terrains à ce prix là. Alors soit on se lamente, soit on fait des actions pour donner une seconde vie à ce site qui a un potentiel quasi-unique pour la région. » Il sera rejoint par son adjointe bagnolaise et conseillère régionale Catherine Eysseric, pour qui « c’est un dossier exemplaire et une chance unique de créer du développement économique et de l’emploi. »

Quant à la question du calendrier posée par la conseillère bagnolaise Claudine Prat, « nous avons un comité de site vendredi qui doit entériner le calendrier », répondra le président. Reste à fixer la gouvernance de la future ZAC, à lancer les appels à projets… « Le début des travaux des entreprises privées est prévu pour début 2018 », précisera Jean-Christian Rey. La délibération sera votée à l’unanimité, moins l’abstention d’Alexandre Pissas.

Et aussi :

Pas assez ou pas du tout, les subventions font débat : la vice-présidente Claire Lapeyronie a présenté les associations subventionnées dans la catégorie culture et patrimoine. 9 600 euros ont ainsi été dispatchés, non sans débats. Ainsi, le tresquois Alexandre Pissas a regretté que la subvention pour la Castellerie, qui organise le Festival de Tresques, passe de 800 à 400 euros. « Je comprends que le budget est passé de 20 000 euros à 14 100 euros (pour la commission culture et patrimoine de l’agglo, ndlr), mais une réduction de 50 %, c’est un peu exagéré. » « Certes la ligne budgétaire a baissé, mais les membres de la commission étudient les projets, et les subventions ne sont pas automatiques », lui a répondu Claire Lapeyronie. Pas automatiques non plus quand on organise un événement caritatif : ainsi, le stéphanois Didier Bonneaud, membre de l’association Spirit Bridge Riders qui organise l’American Bike à Pont-Saint-Esprit au profit de la maladie d’Alzheimer, l’a souligné : « je ne trouve pas l’American Bike, il sera aidé en communication, mais pas en termes de subventions. » La délibération sera adoptée avec les abstentions de Didier Bonneaud et Maria Seube.

Des travaux bien subventionnés pour le RAM de Bagnols : le bâtiment de la descente des Perrières acquis fin 2015 par l’agglo va avoir besoin de travaux pour y accueillir le Relais assistantes maternelles de l’agglo. Pour les financer, le conseil d’agglo a voté à l’unanimité la demande d’une subvention à la CAF du Gard de 37 400 euros, pour un montant total de travaux de 46 755 euros. « Des subventions à 80 %, ce n’est pas tous les jours », s’est félicité le président.

TER, l’agglo dans le wagon : le conseil communautaire à voté à l’unanimité la motion prônant la réouverture de la ligne TER de la rive droite (la même que samedi en conseil municipal de Bagnols), à quatre jours de la réunion des états généraux du rail organisée vendredi à 18 heures au centre culturel.

L’hommage : le conseil communautaire a respecté une minute de silence en mémoire du président de l’association Office de tourisme du Gard Rhodanien Albert Claude, récemment décédé. « Il a toujours été un bénévole assidu et a beaucoup donné de son temps pour cette association, a salué Jean-Christian Rey. Toutes nos condoléances à sa famille et à ses proches. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

1 commentaire sur “GARD RHODANIEN Feu vert pour le rachat de l’ancien site Arcelor-Mittal”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité