A la uneActualités

SAINT-ETIENNE-DU-ROUVRAY Les politiques gardois réagissent après l’attentat

Capture d’écran 2016-07-27 à 10.30.38

Ce mardi, lors d’une prise d’otage dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), le père Jacques Hamel a été assassiné par l’un des deux assaillants. Un acte terroriste revendiqué par Etat islamique (EI). L’an dernier, deux attentats avaient été déjoués contre deux églises de Villejuif (Val-de-Marne) et la basilique du Sacré-Cœur (Paris). 

Françoise Dumas, députée PS du Gard : « Toutes mes pensées vont à la victime et à l'ensemble de la communauté catholique, visée par cette attaque barbare. Une nouvelle fois, des djihadistes ennemis de la République et de la démocratie tentent de mettre à mal les valeurs de notre pays. Leur but est d'attiser la haine au sein de notre société mais nous ferons bloc. Le Président de la République François Hollande a assuré que la France mènerait la guerre contre le groupe Etat islamique par tous les moyens dans le respect du droit. Je salue à nouveau l'action de nos forces de police qui ont su intervenir rapidement et courageusement pour stopper ce massacre. Plus que jamais je rappelle la nécessité de mobiliser l'ensemble de la communauté nationale pour venir à bout du terrorisme ». Et de s’adresser à l’Evêque de Nîmes : « Je vous prie, Monseigneur, de transmettre ma solidarité à tous les catholiques gardois et à tous ceux, laïcs mais chrétiens, qui se sentent, dans leur chair et dans leur âme, assassinés. Les catholiques comme l’ensemble des chrétiens et des croyants sont des messagers de Dieu. Ils doivent œuvrer à renforcer les liens entre les communautés. La confiance en l’avenir et la fraternité vaincront ».

Denis Bouad, président PS du Département : "Une nouvelle fois, la barbarie terroriste frappe notre pays de plein fouet. L’attentat commis dans l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray en Seine Maritime a coûté la vie à un prêtre et grièvement blessé une autre personne. Sachons nous rassembler autour des valeurs qui guident notre projet républicain : liberté de conscience et fraternité.  Par ces quelques lignes, j'adresse aux familles des victimes un message de solidarité et de compassion".

Franck Proust, premier adjoint Les Républicains à Nîmes et député européen : « La France est en guerre, alors n'ayons plus peur de le dire, et agissons en conséquences. Quand on entre dans une guerre, c'est pour la gagner. Il faut éradiquer notre ennemi, il n'y a pas d'alternative. Aujourd'hui, une Eglise avec son prêtre et ses fidèles, qu'en sera-t-il demain, et après-demain ? J'en ai assez des pleurs, des minutes de silence, des marches, des hommages répétés pour ces Français innocents lâchement assassinés sur notre sol. Qu'on fasse ce qu'il faut pour mettre nos concitoyens en sécurité, à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles ».

Philippe Ribot, conseiller départemental UDI : « Ce soir après ce nouvel acte horrible commis par les barbares, j'ai décidé que je ne ferai plus état de ma profonde tristesse, ni de mon indignation, qui pourtant sont bien réelles, comme elles le sont chez l'ensemble de nos compatriotes. Assez de larmes, de gémissements, de minutes de silence et de belles paroles. Le temps est aux actes ! Au-delà de toute polémique les Français attendent des actes forts et la mise en oeuvre enfin d'une véritable stratégie de combat face au terrorisme islamiste !  ».

Christian Bastid, président du groupe PCF au Département : « C'est une attaque contre nos frères catholiques, contre la France, contre l'union nationale et contre l'islam et les musulmans. Je condamne fermement cette attaque horrible qui s'est passée dans un lieu saint, respecté par la religion musulmane et toutes les religions. La situation devient de plus en plus tragidique et difficile. Je demande à tous les Français d'etre vigilant, consients et de rester unis. Je demande à tous les imams et les reponsables musulmans, sans aucune exception, de se réunir, de mettre leurs conflits derriere eux, de comdamner fermement et clairement cet acte inhumain et de rester conscients afin que l'islam ne soit pas un otage entre les mains des extremistes et des ignorants ».

Jean-Christian Rey, maire PS de Bagnols : « Nos pensées vont aux victimes et à leurs familles que nous assurons de notre soutien. Au nom du conseil municipal, j’ai fait part de mon émotion au père Abinader et à travers lui à tous les catholiques bagnolais. Je salue et je partage la réaction de l’archevêque de Rouen Dominique Lebrun qui appelle comme réponse à ce crime abject « à la fraternité entre les hommes ». Notre solidarité ne doit être que plus forte, et l’Etat doit engager tous les moyens nécessaires pour garantir la sécurité des citoyens qui résident sur notre territoire ».

Catherine Bernié-Boissard, conseillère municipale d'opposition à Nîmes : « Dans l'épreuve que traverse la communauté des croyants et tous ceux qui dialoguent avec elle, comment ne pas penser aux mots de l'apôtre Paul dans sa lettre aux Ephésiens : "Prenez toute les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté". Avec l'expression de ma solidarité dans la tristesse commune ».

Jean-Paul Boré, ancien candidat à la mairie de Nîmes : « En plus d'être des monstres, ils sont lâches. S'en prendre à des gens qui prient est hautement symbolique de ce qu'ils sont capables. Nous savons qu'ils n'auront aucune limite. Je l'affirme et je signe une fois encore, seul le chemin de la Paix et de la fraternité empêchera le pire qui peut arriver à notre civilisation. On est loin des clichés et des contingences du CAC 4O et autres indices que d'aucuns nous présentaient comme le saint des saint et la fin de l'histoire. L'essentiel est bien dans les rapports humains en ce 21 ème siècle. Dans l'arrêt de toutes les dominations d'où qu'elles viennent, communautaires ou pas. Les Valeurs de la République Française sont un bien précieux à défendre pied à pied pour cela. Au premier chef la laïcité ».

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “SAINT-ETIENNE-DU-ROUVRAY Les politiques gardois réagissent après l’attentat”

  1. « Qu’on fasse ce qu’il faut pour mettre nos concitoyens en sécurité, à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles « . Proust comme Ribot. La droite aurait-elle la solution pour nous mettre en sécurité contre de tels barbares islamistes? J’en doute d’autant que leur leader Sarkozy a supprimé des postes dans la gendarmerie et la police, il a tué dans l’œuf la police de proximité très utile pour repérer les jeunes en train de basculer, il est à l’origine de l’extension de l’islamisme par sa politique étrangère aventureuse notamment en Libye et enfin lui comme hollande d’ailleurs fait ami ami avec le QATAR et l’ARABIE SAOUDITE grands financiers de mouvances islamistes extrémistes et des conférences « bidons » (grassement payées) de l’ex chef d’Etat.

  2. Le maire de Bagnols change de discours selon son public. Lors de la rupture du ramadan, il a tenu un discours aux musulmans en présence de son directeur de cabinet. Au moins une vidéo avec un smartphone a été faite. Il doit savoir qu’une des deux mosquées de Bagnols est gérée par une association (le collectif autour de l’unité tawhid) dont les membres sont très très proches des salafistes des gens qui sont pour la charia et le port du voile intégral. Et là il parle des valeurs de la République à défendre pied à pied.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité