A la uneActualités

SOMMIÈRES Ce Gardois a créé un site de petites annonces dans le domaine de l’art

Christian Bros, fondateur du site l'Art des annonces. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Christian Bros, fondateur du site l'Art des annonces. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Christian Bros, fondateur du site l’Art des annonces. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Ces nombreux voyages à travers le monde et son respect pour les artistes ont poussé Christian Bros, jeune retraité de 64 ans qui vit à Sommières, à lancer un site Internet puis une application pour permettre aux particuliers et professionnels de vendre ou d’acquérir des objets d’art.

Retraité de l’hôtellerie, Christian Bros le reconnaît volontiers : « Je ne suis pas un artiste ». Ce qui ne l’empêche pas pour autant de s’intéresser de très près à cet univers et, à force d’observation, d’avoir trouvé une astuce pour aider les artistes : « J’ai remarqué qu’il n’existait aucun site en France de petites annonces spécialisées dans le domaine de l’art. J’y ai vu une super opportunité pour aider les artistes à communiquer et à promouvoir leur travail ».

En 2012, tout juste à la retraite, ce sommiérois lance son site Internet « Art des annonces », une sorte de « Bon Coin » de l’art. « Le principe est simple : on passe des annonces avec photo(s) qui sont entièrement gratuites. Seules les options sont payantes. Ensuite, vendeurs et acheteurs négocient entre eux ». Aujourd’hui, « Art des annonces » compte près de 2 000 annonces sur le site. On y trouve des statuettes, des tableaux, des livres anciens, de l’horlogerie… L’idée séduit aussi à l’international car de nombreux artistes canadiens, belges ou suisses proposent leurs œuvres.

L'appli de l'Art des annonces
L’appli de l’Art des annonces

L’autre intérêt pour les artistes est de bénéficier des conseils de Christian, que le monde de l’hôtellerie a rompu à l’exercice de la négociation et de la communication. Contre un abonnement à 35€ l’année, il livre des fiches conseils pour apprendre aux artistes à se vendre. Il négocie aussi des emplacements auprès des salons d’art et propose des réductions plus qu’intéressantes dans des galeries comme pour celle de l’Art Fresque Povera à Sommières (- 40€).

Enfin, question sécurité, Christian reste vigilant : « C’est moi qui valide chaque annonce. En cas de doute, pour m’assurer que ce n’est pas une arnaque, j’attends un peu car les escrocs ne relancent jamais. Et puis, je rappelle toujours aux internautes qu’il ne faut jamais envoyer son œuvre sans avoir reçu l’argent ». Des conseils que l’on retrouve aussi sur son application mobile lancée sur Apple et Androïd il y a deux mois.

Tony Duret

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité