A la uneSociété

SÉCURITÉ ROUTIÈRE Pourquoi y-a-t-il autant de radars sur la RD6 entre Bagnols et Alès ?

Photo : Eloïse Levesque/Objectif Gard
Photo : Eloïse Levesque/Objectif Gard
Photo : Eloïse Levesque/Objectif Gard

Les usagers de la route départementale 6, l’axe de 43 kilomètres qui relie les deuxième et troisième villes du département, l’auront sans doute remarqué.

Depuis quelques semaines, outre les deux radars fixes qui sont implantés au bord de cette route, un voire deux radars autonomes jalonnent le trajet complet entre Bagnols et Alès, ce qui en fait probablement la route la plus « radarisée » du Gard.

Une route « très accidentogène »

Un constat issu d’une volonté gouvernementale de « déploiement de contrôles de vitesse sur les itinéraires représentant des enjeux de sécurité importants », explique la préfecture du Gard. Des contrôles permis par le déploiement d’un nouveau type de radar : le radar autonome, sorte de « cabine » radar mobile qui contrôle les véhicules dans les deux sens de circulation.

« L'objectif de ces nouveaux dispositifs est de faire diminuer les vitesses excessives relevées sur une route et de pallier les comportements dangereux de ceux qui ne ralentissent qu'à hauteur des radars fixes. Il s'agit là de relever la vigilance de l'usager sur l'ensemble d'un itinéraire reconnu comme accidentogène », poursuit la préfecture.

Malgré la présence de deux radars fixes sur la RD6 — qui « ont prouvé leur efficacité » affirme la préfecture — cette route reste qualifiée par les services de l’Etat de « très accidentogène ». Il faut dire qu’au cours des cinq dernières années, 21 accidents s’y sont produits, provoquant le décès de 12 personnes, des blessures graves pour 22 personnes et plus légères pour 13 autres.

Alors hors de question de relâcher la pression : outre les radars fixes et le ou les radars autonomes, la préfecture précise que des contrôles de radars mobiles pourront être réalisés par les forces de l’ordre. De quoi inciter même les plus récalcitrants à lever le pied.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Toutes formes de moyens pour renforcer la sécurité routière est à prendre en considération. Par contre je suis pour le moins étonné de la centralisation des moyens sur une seule portion de route.
    C’est une route certes très accidentogène..
    Faut-il pour cela ne rien faire à la sortie de Bagnols route d’Avignon??? Combien d’accidents??? Et sur cette portion RIEN
    Faut-il parler du circuit automobile là encore à la sortie de Bagnols route de saint Gervais. Grande ligne droite large avec au bout de légers virages. Des voitures et des motos prennent cette ligne droite à très vive allure en atteignant rapidement des vitesses très importantes. Disons le c’est un circuit et non une route departementale…. La encore RIEN aucun contrôle ni fixe ni mobile!!!! Je ne le souhaite absolument pas mais un jour il y aura un drame. Les vitesses sur cette portion sont insensées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité