A la uneActualitésSociété

NÎMES EN FERIA Final réussi dans les arènes

Luis David Adame sur son toro dalternative, Sosegado de chez Nuñez del Cuvillo (Photo Anthony Maurin).
Luis David Adame sur son toro dalternative, Sosegado de chez Nuñez del Cuvillo (Photo Anthony Maurin).
Luis David Adame sur son toro d'alternative, Sosegado de chez Nuñez del Cuvillo (Photo Anthony Maurin).

Belle corrida de Nuñez del Cuvillo en clôture de cette feria des Vendanges édition 2016. Luis David Adame qui prenait l'alternative a coupé 2 oreilles, Alejandro Talavante aussi et Alberto Lopez Simon repart avec 1 appendice.

Magnifiques premières sensations quand Luis David Adame s'occupe de son toro d'alternative. Des détails au capote, une faena digne d'un maestro de 10 ans d'âge et une estocade qui aurait fait pâlir n'importe quel bretteur! Le jeune mexicain, frère de Joselito Adame, est entré dans la cour des grands en signant un modèle de prestation. Esprit novilleril et professionnalisme étaient au rendez-vous, 1 oreille qui en vaut 2.

Entame de faena genoux à terre pour Alejandro Talavante (Photo Anthony Maurin).
Entame de faena genoux à terre pour Alejandro Talavante (Photo Anthony Maurin).

Talavante pèguera quelques passes intéressantes au capote mais c'est à genou avec la muleta qu'il effectuera des séries exceptionnelles, allant même jusqu'à tenter une séquence dans le dos qui se terminera par une cogida impressionnante mais sans gravité.

Lenteur à gauche pour le natif de Badajoz (Photo Anthony Maurin).
Lenteur à gauche pour le natif de Badajoz (Photo Anthony Maurin).

L'Espagnol ne se laisse pas griser par la rage et reprend la main sur le duel. Il exploite les qualités de son opposant et lui permet de se montrer sous son plus beau jour. 2 séries gauchères feront sombrer les arènes dans une douce mais si bonne folie expiatoire. 2 oreilles pour un pur moment de bonheur et d'aficion a los toros.

A limage de Talavante, Alberto Lopez Simon attaque sa faena par le bas (Photo Anthony Maurin).
A l'image de Talavante, Alberto Lopez Simon attaque sa faena par le bas (Photo Anthony Maurin).

Mais comme ce cartel est empli de compétition, le troisième de la liste ne pouvait pas se reposer sur ses petits lauriers nominatifs. Alberto Lopez Simon mettra la barre en hauteur en s'abaissant au sol et en tirant une dizaine de passes affinées. Les genoux ancrés dans le sable, le maestro dessine des courbes qui donnent le tournis aux étagères peu garnies. Lopez Simon poursuit sa belle prestation et attire son adversaire dans tous les terrains, une faena de qualité mais qui ira a menos. 1 oreille.

Talavante et son style, son amplitude et son temple (Photo Anthony Maurin).
Talavante et son style, son amplitude et son temple (Photo Anthony Maurin).

Ce quatrième toro sera le pire de la tarde. Un sale caractère, quelques vices pas forcément cachés mais parfois une charge permettant que le torero s'exprime. C'est ce que fera très fugacement Talavante.

Tauromachies similaires, détails différents entre Lopez Simon et Talavante (Photo Anthony Maurin).
Tauromachies similaires, détails différents entre Lopez Simon et Talavante (Photo Anthony Maurin).

Comme pour les piétons, chez les toros la compétition était de mise. Le cinquième sera plutôt exceptionnel mais n'aura pas la chance de faire un tour de piste posthume... Alberto Lopez Simon fera voir l'essentiel et plus encore mais spectateurs et présidence semblaient être du même avis. Bref, l'Espagnol ira au bout de son toreo en réalisant une faena d'importance. Hélas, les aciers lui feront perdre tout bénéfice et freineront les ardeurs taurines de l'assemblée. Pourtant, sa prise d'élan au moment de mettre à mort son toro était impressionnante de distance. Pour lui, cette corrida nîmoise sera enfin une référence.

Adame se fera bousculer mais reviendra plus fort encore au capote (Photo Anthony Maurin).
Adame se fera bousculer mais reviendra plus fort encore au capote (Photo Anthony Maurin).

Dernier toro de cycle pour Luis David Adame et un public assez froid qui se réchauffe à la moindre lueur de costume. Début de combat à genou au capote pour le Mexicain qui se relèvera vite dès qu'il comprendra que sortir par la grande porte allait être compliqué. Un toro difficile et exigeant face à un jeune matador qui ne veut pas repartir à pied... Le diestro s'en sortira avec les honneurs et coupera son oreille, celle qu'il a attendu toute sa vie. Un sourire qui rassure quant à l'avenir de ce nouveau matador de toros.

Pari réussi pour le Mexicain qui est sorti en triomphe des arènes de Nîmes le jour de son alternative (Photo Anthony Maurin).
Pari réussi pour le Mexicain qui est sorti en triomphe des arènes de Nîmes le jour de son alternative (Photo Anthony Maurin).

Publicité
Publicité
Publicité

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité