A la unePolitique

FAIT DU JOUR Sur le canton de Vauvert, les édiles priorisent leurs projets

Photo : Coralie Mollaret.
Le président PS Denis Bouad entouré des élus du canton de Vauvert. Photo : Coralie Mollaret.

Collège d'Aubord, port de Gallician ou traversée de Codognan... Deux bonnes heures ont été nécessaires à l’exécutif socialiste et aux élus locaux pour passer en revue les projets du canton de Vauvert.

Dossiers dans une main et bâton de pèlerin dans l’autre, le président PS du Département était, jeudi dernier, à Vauvert à l’occasion d’une nouvelle « réunion de territoire ». Avant l’été, le socialiste s’est fixé l’objectif de parcourir les 23 cantons gardois afin d’expliquer son nouveau dispositif d’aides aux communes. Adopté en juin, le Contrat territorial permet à chaque commune et intercommunalité de se faire financer une seule opération tous les deux ans.

En Petite Camargue, la réunion fut particulière, à plus d’un titre… D’abord, parce que Denis Bouad y a retrouvé son ancien Président, déboulonné aux Départementales de 2015, l’édile de Vauvert Jean Denat. Ensuite, parce que ce canton est l’un des territoires où prospère le Front National : la victoire de Gilbert Collard aux Législatives de 2012 s’est suivie de celle d’un binôme au Département. Enfin, parce que le territoire, en pleine expansion démographique (38 981 habitants) comprend différents enjeux, dont le collège d’Aubord.

Collège d’Aubord

Un projet que la commune attend de pied ferme, comme le fait remarquer le premier adjoint Hubert Mur, un brin « amer » : « quand ce collège verra-t-il le jour ? Dans la presse, vous avez dit que ce projet ne sortirait pas de terre avant 5 ans ! ». Le président du Département réplique : « Il y a deux mois, j’ai reçu votre maire et je lui ai expliqué la situation… Nous avons 54 collèges dans le Gard, nous devons avec une vision globale. Le collège d’Abord s’imposera à court ou moyen terme ».

Aubord, premier adjoint
Le premier adjoint au maire d'Aubord, Hubert Mur. Photo : CM.

Une réponse qui ne satisfait pas l’élu local : « Oui, mais quand ? J’aimerai que vous vous engagiez ! ». Le conseiller départemental FN Nicolas Meizonnet y va alors de sa petite remarque : « Ça faisait partie des engagements électoraux de Jean Denat… Vous en êtes aussi comptable ! ». Jusque-là sur la réserve, le Vauverdois intervient : « le collège d’Abord n’est pas une chimère (…) Le Département a déposé le permis de construire, mais ce dernier ne peut pas être opérant du fait que la ZAC n’a pas encore démarré ! ».

Dans cette même veine, les échanges se poursuivent avec le maire d’Uchaud, désireux de voir émerger sur la RD135 un giratoire au lieu d’un tourné à gauche (relire ici).

Port de Gallician et accessibilité des bâtiments publics

Il faudra attendre l’intervention du maire de Codognan pour que la pression retombe. Précis et concis, Philippe Gras énumère : « nous avons d’abord une traversée de village à 1,5 M d’€ HT ». Denis Bouad hoche la tête en signe d’approbation. « Nous avons également l’accès au Caveau d’Héraclès par un tourné à gauche, et le Bassin versant du Vistre auquel vous ne participez pas », complète-t-il. Sur la question du Bassin versant, le président du Département ne se prononce pas. Et d'appeler à organiser « une réflexion » sur la participation de sa collectivité à ces établissements publics, après la prise de compétence de la GEMAPI par les intercommunalités*.

Jean-Paul Franc, maire d'Aimargues et président de la communauté de communes de Petite Camargue. Photo : CM.
Le président de la communauté de communes de Petite Camargue, Jean-Paul Franc devra faire en choix entre les projets qu'il a présenté au Département : port de Gallician ; traversée de village ; construction d'une cuisine centrale (4M)... Photo : CM.

Reste au président de Petite Camargue et au maire de Vauvert de décliner ses projets. Jean Denat demande une aide financière relative à l'accessibilité des bâtiments publics qui coûte à la commune la coquette somme de 9 M d’€. « Oui, nous pourrons vous aider sur ce terrain là », répond l’exécutif départemental. Enfin, Jean-Paul Franc demande une « subvention de 50 000 € » pour la mise aux normes du port de Gallician (577 000 € au total) ». Les yeux sur son dossier, Denis Bouad lance : « et si je vous en donne 110 000 € ? ». « Je dirais que j’ai bien fait de venir ! », lance le principal intéressé, visiblement satisfait.

Sur les 138 M d’€ d’investissements programmés en 2016, 70 M sont consacrés aux collectivités. 

Coralie Mollaret

*La loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l'action publique crée une compétence ciblée et obligatoire relative à la gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations, et l'attribue aux communes et à leurs groupements.

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

1 commentaire sur “FAIT DU JOUR Sur le canton de Vauvert, les édiles priorisent leurs projets”

  1. Le fn est important parce qu’il y a des soucis en petite camargue et non pas de la haine comme le disait Madame GUYOT le jour ou elle a perdu face à Gilbert COLLARD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité