A la uneFaits Divers

AU PALAIS Il créé l’association « France-Afrique » pour s’en mettre plein les poches

Le palais de justice de Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard).
Le palais de justice de Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard).

Christian, un gabonais de 40 ans, est bien connu de la justice française : violences, conduites sans permis, escroqueries… L’homme compte onze condamnations. Une douzième a été ajoutée ce mardi pour de nouvelles escroqueries.

En 2009, Christian a l’idée de créer une association dont il sera le président. Elle s’appellera « France-Afrique » et viendra en aide aux enfants orphelins. La cause est noble, mais le président l’est beaucoup moins. Entre 2010 et 2011, Christian trompe son monde : les banques à hauteur de 13 000€ ainsi que des particuliers à qui il promet des chèques contre des sommes en espèce. Seulement, les chèques sont en bois. Le président du tribunal correctionnel de Nîmes, Jean-Pierre Bandiera, cherche à comprendre le fonctionnement de cette étonnante association qui n’avait jamais d’assemblées générales, aucun adhérent, ou qui n’avait pas fixé de montant de cotisations…

  • On a envoyé des voitures en Afrique, assure Christian.
  • Pour les enfants africains ?, s’étonne le magistrat
  • Non pour les revendre et ensuite faire des bénéfices.
  • C’est des opérations assez mystérieuses. Vous n’avez pas trouvé d’autres procédés plus directs ?

Christian s’embarque alors dans des explications confuses dont on ne sait pas si lui-même les comprends. Jean-Pierre Bandiera donne son sentiment :

  • Vous n’avez respecté aucune règle associative, ce qui laisse à penser que c’est l’occasion pour vous de récupérer des sommes et d’en faire ce que vous voulez.

Le procureur Stéphane Bertrand est du même avis :

  • Il était le seul dirigeant, le seul qui maitrisait ce qu’il se passait dans l’association. Elle n’a jamais aidé le moindre enfant démuni d’Afrique, indique-t-il en demandant 18 mois de prison avec mandat de dépôt.

Christian sera finalement condamné à un an de prison ferme.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité